Dans le ventre d’une baleine

Les os des poissons.

Les os des poissons.

Les quelque 1,75 million d’espèces qui peuplent le monde naturel soulèvent de nombreuses questions portant, entre autres, sur leur sexe, la taille qu’elles atteignent, leur habitat, leur mode de reproduction et leur alimentation. Si certaines réponses sont relativement faciles à trouver, la plupart des questions demandent une étude approfondie. Par exemple, comment déterminer ce que mange un cachalot macrocéphale (les scientifiques le connaissent sous le nom de Physeter macrocephalus)? Il existe quelques indications tirées des histoires entourant la baleine la plus célèbre, Moby Dick, mais toute recherche scientifique en ce sens suppose des études approfondies. La meilleure façon de savoir ce qu’un cachalot macrocéphale préfère manger serait de le regarder se nourrir, mais cela n’a encore jamais été fait. La deuxième option consiste à vérifier le contenu de son estomac après qu’il s’est nourri. Lorsqu’un cachalot macrocéphale meurt et est découvert par un scientifique, une foule de recherches peuvent être menées, notamment par l’exploration du contenu de son estomac. De temps à autre, le Musée canadien de la nature reçoit un grand nombre d’ossements. Nos spécialistes les étudient tous attentivement en utilisant notre vaste collection de référence en ostéologie (squelettes préparés pour un bon nombre des 1 200 espèces de poissons marins et autres vertébrés du Canada). Les scientifiques savent que le calmar est l’aliment préféré des cachalots macrocéphales, dont l’estomac contient également des restes de poissons, y compris de morues avalées par le calmar ou la baleine. Comme personne n’a jamais vu un cachalot macrocéphale se nourrir, tous les renseignements, même les plus élémentaires, sur ces géants des mers demeurent flous et mystérieux. Les recherches font avancer la science quant aux liens qui, en matière d’alimentation, unissent les espèces, nous aident à comprendre comment les cachalots macrocéphales survivent et montrent à quel point notre quête de nourriture a des conséquences sur eux.

Cet article a été publié dans Recherche. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s