Baleine au bain

whale spine - A. McDonald

A. McDonald

La nouvelle galerie permanente qu’abritera le Musée à Ottawa représente le volet principal du Projet de l’eau et le squelette authentique et complet d’un rorqual bleu sera le clou de cette galerie. Le squelette atteindra presque 20 m (65 pi) de longueur! Quelle expérience de se tenir au pied d’un tel géant. J’ai hâte de voir cela.

L’arrivée d’un spécimen de ce gabarit requiert beaucoup de travail. Les techniciens ont coutume de baptiser le nouveau venu, c’est une tradition dans le milieu des Musées. Notre rorqual bleu s’appelle Tallulah. Personne ne sait d’où lui vient ce nom, mais il est là et restera.

J’ai pensé vous raconter l’histoire de Tallulah, d’où elle vient et comment elle a atterri au Musée. Voici l’histoire officielle :

Cette baleine s’est échouée sur la plage de Codroy, près du cap Anguille, à Terre-Neuve. Un marché a été passé pour qu’elle y soit dépecée du 22 avril au 10 mai 1975. Il s’agissait d’une femelle non adulte.

Le squelette est arrivé à Ottawa par train avec tout le reste du matériel. Les os encore huileux ont été déchargés à l’édifice de la rue Catherine du Musée national des sciences naturelles (MNSN) et le wagon de bois, brûlé par la compagnie ferroviaire aux frais du MNSN.

Les baleines contiennent énormément de gras et quand l’animal meurt cette graisse se met à rancir. Si vous avez déjà senti du gras rance, vous savez ce que c’est! Mais le pire, c’est que cette odeur nauséabonde ne s’en va pas! Je préfère ne pas imaginer la puanteur qui a dû se dégager de ce wagon en flamme.

Le personnel s’est vite rendu compte qu’il fallait agir rapidement et il fut décidé d’ensevelir les restes au plus vite dans une pépinière de la CCN sur la route Russell dans un sol sablo-argileux, où ils sont demeurés pendant huit ans.

bain d’enzyme - A. McDonald

A. McDonald

Pour que les bactéries du sol puissent faire leur travail, certaines conditions doivent être respectées. Mais d’après ce que j’ai compris, l’endroit où Tallulah a été enterrée ne remplissait pas ces conditions. En effet, lorsqu’on a déterré le squelette, beaucoup d’huile et de gras subsistait sur les os. La puanteur n’avait pas disparu! Si nous voulions un jour exposer le squelette, il nous fallait trouver un moyen de le nettoyer

Lors de la phase de préparation de la Galerie de l’eau, on a reconnu que (…) le squelette du rorqual bleu n’était pas en état d’être présenté au public. Pour déshuiler le squelette à moindre frais tout en répondant aux normes de sécurité et à celles du SIMDUT, il fallait vraisemblablement recourir à un bain aux enzymes. Le squelette se trouve actuellement dans deux réservoirs, l’un de1000 litres et l’autre de 6000 litres; il baigne dans un nettoyant commercial à enzymes et des enzymes pancréatiques (lipases) ou est aspergé de ces liquides. Il y restera à la température de 50-55 degrés Celsius pendant plusieurs mois. C’est la quatrième baleine à subir ce traitement après deux à Londres et une à Copenhague. (Dans le cas qui nous occupe) la difficulté est plus grande puisque la baleine est plus volumineuse (trois fois la taille des autres) avec une longueur de 19,8 mètres et un poids de 2,3 tonnes et que l’huile date maintenant de 32 ans. D’autres musées d’histoire naturelle suivent avec intérêt notre projet et ses éventuelles applications.

réservoir de baleine - A. McDonald

A. McDonald

Tallulah est maintenant submergée dans d’immenses bains d’enzymes qui décomposent les huiles et nettoieront parfaitement les os en vue de l’exposition du squelette. Surveillez les faits nouveaux qui seront affichés!

Cet article, publié dans Eau, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Baleine au bain

  1. Ping : Le ménage du printemps… en janvier! | Le blogue du Musée canadien de la nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s