J’adore les programmes scolaires!

Suzanne Allyson montre des invertébrés aquatiques à des jeunes.

Suzanne Allyson montre des invertébrés aquatiques à des élèves durant un atelier scolaire. Image : Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Les programmes scolaires sont amusants! Grâce à mon travail d’éducatrice au Musée, je rencontre des classes et des enseignants fantastiques. J’aime la dynamique qui se crée dans le groupe et le fait qu’on apprenne les uns des autres.

J’aime l’énergie et l’enthousiasme que ces activités engendrent. Des moments de grand sérieux, et d’autres qui le sont moins. J’appelle cela s’amuser sérieusement avec la science. Je suis heureuse dans une pièce remplie d’enfants. J’apprends tellement à leur contact. Et quel plaisir d’échanger avec eux, de parler science ou de les observer tout simplement interagir les uns avec les autres.

Chaque fois que j’anime une activité scolaire, c’est une nouvelle aventure qui commence. Je rassemble mes idées avant l’atelier, surtout s’il s’agit d’un sujet avec lequel je ne suis pas familière. Ce n’est pas tant des connaissances que je veux transmettre aux élèves mais plutôt cette curiosité, ce désir d’en savoir toujours davantage. J’espère qu’ils quitteront l’atelier avec des questions plein la tête. Il est beaucoup plus intéressant de chercher une réponse que d’accumuler des connaissances.

Des jeunes observant des organismes aquatiques.

Des élèves observent des organismes aquatiques. Image : Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Les activités touche-à-tout sont mes favorites. Quand je vois tout le monde occupé et concentré sur quelque chose, je me dis : « Voilà, c’est ça un atelier! ». Rien ne me plaît tant que de les regarder, tous absorbés par ce qu’ils font. Mon but est précisément d’intéresser chacun d’entre eux. Les programmes scolaires sont énergisants. Ils sont motivants. Et quand je n’arrive pas à répondre à une question pendant un atelier, je me réjouis de l’occasion que cela me donne de me perfectionner pour la prochaine fois.

J’apprends aussi beaucoup des enseignants et de leur manière d’interagir avec les élèves. Cela m’émerveille toujours de voir à quel point les enseignants se préoccupent de leurs élèves et de constater le respect qu’ils leur témoignent. À mon avis, on ne peut pas dissocier l’apprentissage des conditions dans lequel il se déroule, c’est-à-dire des interactions sociales entre les gens et du bien-être qu’il procure.

J’adore quand les élèves apprennent quelque chose de tout nouveau. Par exemple, quand Philippe a découvert une nouvelle punaise d’eau. Ou qu’un autre laisse sur la table un mot disant : « Au revoir! C’était formidable. » Ou encore quand les élèves ne veulent plus partir et qu’ils se massent autour du microscope numérique. Ce qui me comble le plus, c’est quand un élève me dit qu’il a aimé l’atelier. Je ne m’en lasse pas. Parfois, un enseignant me lance « À l’année prochaine! » et cela me fait plaisir.

Cet article, publié dans Éducation, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s