Faites la connaissance d’une vedette de taille extrême

par Luci Cipera et Shayda Spakowski

Vue prise pendant l’installation de l’exposition. Le modèle d’Indricotherium est partiellement visible à l’avant-plan.

Trop grand même pour la photographie! Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

Le modèle grandeur nature de l’Indricotherium est sans conteste la vedette de l’exposition Mammifères extrêmes, qui vient d’ouvrir ses portes au Musée canadien de la nature le 3 juin dernier.

Cet animal pouvait mesurer jusqu’à 5 mètres de hauteur et peser environ 18 tonnes métriques. Il vivait dans les forêts de l’Asie centrale il y a de cela de 34 à 23 millions d’années. (Lisez davantage sur cet animal dans le site de l’American Museum of Natural History (AMNH), en anglais.)

Ce modèle, beaucoup plus haut que les portes de nos galeries, voyage en pièces détachées. Assistez ici en photos à la reconstruction de l’Indricotherium au Musée canadien de la nature.

Les premières photos vous montrent comment les pièces du modèle sont d’abord assemblées par l’équipe du Musée canadien de la nature et du AMNH. Vous pouvez voir la taille immense de l’Indricotherium.

Trois hommes transportent la tête et le cou du modèle grandeur nature de l’Indricotherium.

La tête et le cou du modèle grandeur nature de l’Indricotherium. Image : Shayda Spakowski © Musée canadien de la nature

Deux hommes installent les pattes du modèle grandeur nature de l’Indricotherium.

L’installation des pattes de l’Indricotherium. Image : Shayda Spakowski © Musée canadien de la nature

Le modèle grandeur nature de l’Indricotherium partiellement installé.

Pas tout à fait terminé... Image : Shayda Spakowski © Musée canadien de la nature

Quatre hommes installent l’arrière-train de l’Indricotherium.

L’installation de l’arrière-train de l’Indricotherium. Image : Shayda Spakowski © Musée canadien de la nature

Quatre hommes installent une partie du ventre du modèle de l’Indricotherium.

Vous pouvez voir la taille gigantesque de l’Indricotherium. Image : Shayda Spakowski © Musée canadien de la nature

Quatre hommes installent le cou et la tête de l’Indricotherium.

Presque terminé! Image : Shayda Spakowski © Musée canadien de la nature

Un maquettiste de la région, Ronald Seguin, effectue ensuite le travail de finition. Il utilise de la mousse de polystyrène pour faire les joints entre les pièces, qu’il sculpte pour leur donner un aspect naturel.

À l’aide d’un bout de tissu, Ron applique ensuite une peinture épaisse sur les joints, pour imiter la texture de la peau. Puis il termine avec deux autres couches de peinture, de différentes couleurs, pour parfaire l’apparence du modèle.

Un homme utilise de la mousse de polystyrène pour joindre les pièces du modèle de l’Indricotherium.

Ronald Seguin utilise de la mousse de polystyrène pour faire les joints entre les pièces et les sculpte ensuite pour leur donner un aspect naturel. Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

Un homme sculpte la mousse de polystyrène pour donner un aspect naturel aux joints.

Une fois qu’il aura terminé les joints, Ronald Seguin utilisera un morceau de tissu pour appliquer de la peinture de différentes couleurs et imiter l’apparence de la peau de l’animal. Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

Et voilà, l’Indricotherium est prêt à accueillir les visiteurs à l’entrée de l’exposition!

Vue de l’entrée de l’exposition Mammifères extrêmes à travers les portes en verre de la galerie.

L’Indricotherium retrouve son apparence. Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

Le modèle grandeur nature de l’Indricotherium.

L’Indricotherium accueille les visiteurs à l’entrée de l’exposition Mammifères extrêmes. Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

L’exposition Mammifères extrêmes est organisée par l’American Museum of Natural History, New York (É.-U.), en collaboration avec le Musée canadien de la nature, Ottawa, la California Academy of Sciences, San Francisco (É.-U.) et le Cleveland Museum of Natural History (É.-U.).

Cet article, publié dans Expositions, Mammifères extrêmes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s