Mais qui se cache dans ce nichoir?

Un écureuil roux, Tamiasciurus hudsonicus, sur le toit d’un nichoir où se trouve un Petit-duc maculé, Megascops asio.

Ce Petit-duc maculé, Megascops asio, reçoit la visite d’un écureuil roux, Tamiasciurus hudsonicus, sur son nichoir. Image : Simon Lunn © Simon Lunn

Quand on travaille à la Zone de découvertes du Musée canadien de la nature, on ne sait jamais quelle bonne histoire nous attend. Il y a peu de temps, Simon Lunn, qui participait à notre programme d’ambassadeurs de la biodiversité, a présenté quelques-unes de ses photographies sur la nature et la faune.

Depuis sa tendre jeunesse, Simon se passionne pour la photographie. Ce passe-temps lui a été très utile dans son métier de naturaliste au parc provincial Algonquin, en Ontario, et au parc national et lieu historique Kejimkujik en Nouvelle-Écosse.

Simon a profité de l’occasion pour présenter une vidéo qui a captivé l’auditoire et soulevé tout un émoi! Voici l’histoire : Simon avait installé, dans les bois et dans l’habitat qui borde sa propriété, plusieurs nichoirs à l’intention d’oiseaux comme les Canards branchus, les troglodytes, les Hirondelles bicolores ou les merlebleus.

Un des nichoirs à Canard branchu, qu’il avait placé dans les pruches près de son garage, n’avait montré aucun signe d’activité. Aussi, au printemps dernier, décida-t-il d’y jeter un coup d’œil, histoire de s’assurer que la cabane était en bon état en prévision de la prochaine saison de reproduction.

Mais quand il ouvrit la boîte, une surprise l’attendait : à l’intérieur, un Petit-duc maculé (Megascops asio) couvait plusieurs oeufs blancs relativement gros. Pas étonnant que les Canards branchus aient boudé ce nichoir!

Quelques semaines plus tard, Simon réussit à tourner cette brève vidéo de la maman hibou avec ses six oisillons. Nous l’avons présentée à la Zone de découvertes. Simon était tout heureux d’annoncer que les jeunes hiboux avaient tous pris leur envol avec succès. La dernière fois qu’il les a aperçus, ils se trouvaient dans le bosquet de thuyas près de sa maison.

Un Petit-duc maculé, Megascops asio, juvénile perché dans un arbre.

Un des Petit-ducs maculés, Megascops asio, juvéniles que Simon Lunn a observé près de sa maison. Image : Simon Lunn © Simon Lunn

La morale de cette histoire : quand vous installez un nichoir, une mangeoire ou un abri à chauves-souris, vous ne pouvez pas prévoir quel invité s’en servira! Dans ce cas, un nichoir à Canard branchu est apparu comme un logis bien douillet à cette famille de Petits-ducs.

Et ce qu’il faut surtout retenir de tout cela : la photographie est un moyen idéal d’immortaliser des moments inoubliables sans pour autant déranger la faune. Simon a aussi raconté que des écureuils volants occupaient plusieurs petites cabanes, mais ça, c’est une autre histoire…

Cet article, publié dans Animaux, Éducation, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s