Une nouvelle famille dans le quartier

Pendant quelques semaines, j’ai passé des moments magiques au travail. Orchestrer l’ouverture du cinéma 3D au Musée canadien de la nature est certainement une tâche excitante, mais voir une famille de Merles d’Amérique s’établir à un mètre de moi l’est tout autant.

Il y a près de trois semaines, un Merle d’Amérique est venu s’installer sur le bord de ma fenêtre (à l’édifice qui abrite les collections et la recherche du Musée). Je l’ai vu se percher à quelques reprises, et avant même que je le sache, un nid est apparu. La vitesse à laquelle un merle peut s’établir lorsque le quartier lui plaît est incroyable! Honnêtement, j’ai tout d’abord cru que j’avais affaire à un voleur de nid, mais Michel Gosselin, notre ornithologue au Musée, m’a confirmé que les merles sont des bâtisseurs rapides et efficaces.

Quelques jours plus tard, quatre beaux petits oeufs bleus m’attendaient.

Quatre oeufs dans le nid d’un Merle d’Amérique, Turdus migratorius, situé sur le rebord d’une fenêtre.

Le nid d’un Merle d’Amérique, Turdus migratorius, et ses quatre oeufs. Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

J’ai donc décidé de mettre ma caméra vidéo HD 3D à l’oeuvre… Ceci étant dit, aussitôt que je m’approchais du nid avec ma caméra, l’oiseau s’enfuyait. On ne peut surtout pas le blâmer.  Qui n’aurait pas peur de voir un géant se pencher au-dessus de sa maison! J’ai donc érigé une barricade visuelle en utilisant le rideau teinté, une boîte de cartes professionnelles et des boîtiers de DVD vides. Un véritable studio de luxe pour cette petite famille à devenir!

Une vue du montage de la caméra à l’intérieur de la fenêtre de Pierre.

La caméra fait partie de l’écran temporaire qui a empêché l’oiseau adulte d’être alarmé à la vue de mouvements.

Comme je ne voulais pas rater l’éclosion des oeufs, je me suis informé sur les effets en mouvement accéléré de ma caméra. J’ai malheureusement manqué l’éclosion des trois premiers oeufs, mais j’ai tout de même réussi à capter la majeure partie de l’éclosion du dernier oeuf, jusqu’à l’envol du quatrième et dernier oisillon.

La vidéo est une compilation qui couvre la période du 17 juin au 11 juillet 2011.  Elle contient une variété de photographies, quelques scènes en temps réel ainsi que des segments en temps accéléré, filmés avec une image toutes les 80 secondes.

Bonus! Le nid est également partiellement éclairé la nuit… Vous verrez donc tout le travail que maman a fait, jour et nuit, pour prendre soin des oeufs et des oisillons. Elle n’a vraiment eu aucun répit!

Le Merle d’Amérique adulte et les oisillons dans leur nid.

Image : Pierre Poirier @ Musée canadien de la nature

Petit bémol, un des oisillons est tombé du nid vers le 4 juillet, alors qu’il était beaucoup trop jeune pour voler. Comme les parents ne semblaient pas le nourrir après sa chute, mon collègue Russ Brook de l’équipe Web a eu la gentillesse de l’amener au Wild Bird Care Centre, à Ottawa. Aux dernières nouvelles, l’oisillon prenait du mieux, et il sera prêt pour son premier envol d’ici quelques jours. J’espère que ses frères et soeurs aimeront le quartier! Après tout, nous sommes d’excellents voisins…

Un jeune Merle d’Amérique  assis dans de la ouate dans une boîte en carton.

Le jeune merle qui est tombé du nid. Image : Russ Brooks © Musée canadien de la nature

Cet article, publié dans Animaux, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s