Le paresseux tridactyle : Mon mammifère extrême préféré

Jennifer-Lee Mason devant la vitrine du paresseux, dans l’exposition Mammifères extrêmes.

Vous pourrez admirer ce mammifère EXTRÊMEMENT PARESSEUX à l’exposition Mammifères extrêmes au Musée jusqu’en novembre. Image : Andrea McKay © Musée canadien de la nature

Quatre employées du Musée canadien de la nature ont adopté un mammifère extrême. Suivez leur blogue pour découvrir les traits insolites que cache leur créature préférée. Lors de votre prochaine visite au Musée, vous connaîtrez ainsi tous les secrets de ces étonnants mammifères!

Ce qui m’attire chez le paresseux, c’est sans doute son mode de vie indolent et décontracté. J’étais ravie de sa présence dans l’exposition Mammifères extrêmes présentée en ce moment au Musée canadien de la nature. Le paresseux porte EXTRÊMEMENT bien son nom! Et c’est certainement le contraste frappant avec ma vie effrénée qui me le rend si sympathique. Le paresseux a acquis plusieurs traits adaptatifs qui lui permettent de rester prostré dans les arbres toute la journée. Soyez francs, n’y a-t-il pas des moments où vous l’enviez?

Parce qu’il passe le plus clair de son temps suspendu aux branches par ses membres avec le corps en dessous, ses poils poussent du ventre vers le dos et du bout des pattes vers le corps. Tout le contraire des autres mammifères! Cela permet à la pluie de s’égoutter, un avantage certain pour cet hôte des forêts pluviales.

Un paresseux se déplace dans un arbre, suspendu à une branche par les pattes avant et arrière.

Un paresseux se déplaçant dans un arbre. Image : iStockphoto.com/Himagine © Himagine

Sa fourrure grouille de petits organismes symbiotiques, comme des cyanobactéries (algues bleu-vert) et toute une variété d’insectes qui s’en régalent. C’est précisément ces algues qui confèrent au pelage sa teinte verdâtre – vraiment très tendance, n’est-ce pas! Grâce à sa couleur et à ses poils pendants, le paresseux se fond dans le décor, ce qui le rend difficile à repérer pour un prédateur.

La couverture du livre Slowly, slowly, slowly said the sloth.

Eric Carle a signé un très bon livre pour enfants (en anglais) intitulé Slowly, slowly, slowly said the sloth. Il met en scène diverses créatures de la forêt pluviale qui accusent le paresseux d’être lent, paresseux et plutôt ennuyeux. Mais le paresseux ne partage pas cet avis : il se décrit comme placide, imperturbable et stoïque.

Le paresseux jouit d’un métabolisme extrêmement lent. Les feuilles d’arbres du genre Cecropia constituent son carburant essentiel. La plupart des mammifères dévoreurs de feuilles doivent se nourrir presque continuellement. J’en sais quelque chose, puisque je suis végétalienne et mange environ 12 fois par jour.

Mais le paresseux s’est adapté en dépensant un minimum d’énergie : il dort de 15 à 18 heures par jour (un état presque comateux si je compare à mes 6 heures de sommeil quotidien) et il se déplace extrêmement lentement à 0,24 km/h. À ce rythme, il faut deux bonnes heures pour parcourir l’équivalent de deux pâtés de maisons!

Alors résumons : vert comme la forêt pluviale dans laquelle il vit, le paresseux passe tout son temps à dormir dans les arbres ou à s’y prélasser tout en grignotant des feuilles. Mis à part le menu un peu monotone, ne trouvez-vous pas qu’il s’agit là de vacances fabuleuses?

L’exposition Mammifères extrêmes est organisée par l’American Museum of Natural History, New York (É.-U.), en collaboration avec le Musée canadien de la nature, Ottawa, la California Academy of Sciences, San Francisco (É.-U.) et le Cleveland Museum of Natural History (É.-U.).

Cet article, publié dans Animaux, Expositions, Mammifères extrêmes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le paresseux tridactyle : Mon mammifère extrême préféré

  1. vhjvkhvhj dit :

    Il y a beaucoup plus sur eu comme la façon qu’ils se défendent avec des blessures profondes!
    Imaginer vous un paresseux si lent mais rapide quand il est en colère même dangereux?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s