Qu’est-ce qui cloche dans cette histoire?

Des fossiles, incluant un squelette de plésiosaure à long cou, sont accrochés au plafond de la Galerie des fossilesTalisman Energy.

Vous pouvez voir un fossile de plésiosaure à long cou accroché au plafond de la Galerie des fossilesTalisman Energy, au Musée. Image : Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Un article a été publié récemment dans dawn.com, Oil Sands Digger Uncovers Dinosaur (en anglais). Le texte porte sur la découverte d’un « dinosaure » dans les sables bitumineux. Il a retenu mon attention tout comme d’ailleurs la splendide illustration d’un plésiosaure à cou court de l’artiste S. Abramowicz (faussement attribuée à Reuters) qui l’accompagnait.

Cet amalgame m’a totalement déconcerté parce que les dinosaures ressemblent à peu près autant aux plésiosaures que les vaches actuelles ressemblent aux chats. L’article relatait l’histoire intéressante d’un conducteur d’équipement lourd à la vue perçante travaillant pour Syncrude, la collaboration continue de cette société avec le Royal Tyrrell Museum de l’Alberta ainsi que la formidable découverte d’un fossile qui serait dorénavant préservé à des fins d’étude et d’exposition.

Le scientifique cité dans l’article, mon ami Don Brinkman, a clairement indiqué que le fossile découvert était celui d’un plésiosaure, mais d’une espèce à long cou (parfois appelée élasmosaure) et non d’une espèce à cou court comme celle représentée sur l’illustration.

Les plésiosaures étaient l’un des différents types de reptiles marins géants qui peuplaient les océans du monde alors que les dinosaures arpentaient les continents. Il s’agissait certainement de bêtes magnifiques qui saisissaient des poissons d’un coup de gueule tout en se propulsant dans les eaux chaudes des océans de la planète de leurs membres antérieurs et postérieurs en forme d’aviron.

Les élasmosaures, comme le spécimen au cou sans fin suspendu au plafond de la Galerie des fossiles Talisman Energy du Musée canadien de la nature, mesuraient plus de 12 m (40 pi). Leur tête et leur cou représentaient les deux tiers de leur longueur totale.

Rappel à l’intention des médias :

  1. Les plésiosaures ne sont pas des dinosaures.
  2. Les plésiosaures à long cou sont des animaux différents des plésiosaures à cou court.
  3. Il convient de citer le nom de l’artiste quand on présente son oeuvre.
  4. Superprédateurs de l’ère Mésozoïque, les plésiosaures sont des bêtes merveilleuses et fascinantes en soi. Elles n’ont pas besoin d’être improprement qualifiées de dinosaures pour susciter l’intérêt.

A propos Steve Cumbaa

I'm a research scientist in vertebrate paleontology at the Canadian Museum of Nature, specializing in fossil fishes and marine paleoenvironments. Most of my field work takes place in Canada - largely in the Yukon, Northwest Territories, Nunavut, Saskatchewan and Manitoba. Making new discoveries and exploring remote places is a terrific part of the job, but I also enjoy the opportunity to bring science directly to the public by giving talks, contributing to exhibits and websites, and writing articles and books, including several science books for children. My own four children are grown and pursuing their dreams. My wife Penny and I now share our home in Ottawa with our two large dogs.
Cet article, publié dans Éducation, Fossiles, Recherche, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s