Iwi, taonga, motu, ça vous dit quelque chose?

Tere tohorā tere tangata. Là où vont les baleines vont aussi les humains.

C’est par ce dicton maori que débute Baleines Tohorā, une spectaculaire exposition qui nous arrive de la Nouvelle-Zélande après un long crochet chez nos voisins américains.

Des visiteurs lisent des panneaux de l’exposition.

Quelques-uns des 153 panneaux de l’exposition. Image : © Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, 2008

Vous aurez la chance de découvrir cette exposition au Musée à compter du 2 mars, mais en attendant son arrivée, j’aimerais vous faire part brièvement du travail qui s’est fait en arrière-scène afin de pouvoir vous la présenter.

Un peigne décoratif sculpté, en os de baleine.

Un magnifique peigne décoratif (heru) en os de baleine, un des nombreux trésors (taonga) présentés dans l’exposition.1800–1900, artiste inconnu. Collection du Museum of New Zealand Te Papa. Image : © Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa, 2007

Première étape, la traduction. En Nouvelle-Zélande, comme vous le savez, on parle l’anglais et le maori. Ici, c’est plutôt l’anglais et le français. Nous avons donc traduit l’exposition dans sa totalité : les textes et les activités interactives (pour ordinateur), vidéos comprises. Vous aimeriez savoir combien de mots cela fait? Un peu plus de 35 000, et je suis certaine d’en avoir oublié quelques-uns.

Deuxième étape, l’adaptation. Comme je vous l’ai mentionné, l’exposition provient de la Nouvelle-Zélande. De nombreux mots d’origine maorie sont d’usage courant en Nouvelle-Zélande, ou du moins, sont connus de bien des Néo-Zélandais non maoris. Iwi, taonga, motu, ça vous dit quelque chose? Et l’île Stewart, et la baie Doubtless, vous savez où elles se trouvent? Nous avons donc ajouté quelques précisions afin que vous puissiez bien profiter de l’exposition. Quoi? Ah oui! J’allais oublier. Iwi, c’est le peuple, la tribu; taonga, c’est quelque chose de précieux, un trésor, et motu, bien, ça veut dire île.

Troisième étape, la production. Comme l’exposition a d’abord été produite en anglais et en maori, nous avons dû refaire tous les panneaux d’exposition. C’est-à-dire modifier la composition pour y insérer le texte français, parfois modifier la taille des panneaux, puis réimprimer le  tout. Et tout cela pour combien de panneaux exactement? Attendez, je vais demander à notre graphiste. Il y a combien de panneaux en tout, Annie? Cent cinquante-trois? OK, merci!

Pour les sept activités interactives, nous avons remplacé le maori par le français et bidouillé un peu dans la programmation, un jeu d’enfant, quoi. Et pour les vidéos, onze au total, nous avons effectué le doublage et le sous-titrage, ce qui fut parfois très amusant. Pourquoi? Essayez de prononcer whakapapa. Pas facile! Les acteurs ont connu quelques difficultés avec la langue maorie, mais ils s’en sont bien sortis, malgré tout.

Deux panneaux de l’exposition, un en anglais et l’autre, légèrement modifié, en anglais et en français.

En haut, un des panneaux de l'exposition dans sa version anglaise originale. Au-dessous, le même panneau modifié pour inclure le texte français. Image : Annie Thérien © Musée canadien de la nature

Et tout ça, croyez-le ou non, avant même que l’exposition n’arrive et soit installée au Musée, mais ça, c’est une autre paire de manches. Je laisse donc mes collègues vous parler des étapes suivantes. Surveillez notre blogue dans les prochaines semaines!

Kia ora à vous qui lisez ces lignes. C’est ainsi que l’on dit bonjour et merci en maori. La traduction véritable est : portez-vous bien!

Cet article, publié dans Baleines Tohorā, Expositions, Les outils du métier, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s