Non, rien à manger et à boire pour les parasites!

par Laura Smyk et Marcie Kwindt

Dans l’Édifice commémoratif Victoria du Musée canadien de la nature, des panneaux indiquent qu’il est interdit d’entrer dans les galeries avec des aliments ou des boissons et on demande aux visiteurs de manger dans les aires prévues à cet effet.

La raison pour laquelle nous sommes si prudents, c’est que notre musée recèle de nombreux objets composés de matière organique qui font les délices de plusieurs insectes, souris et autres nuisibles.

Des spécimens de papillons épinglés sur un carton sont partiellement ou presque totalement ravagés par des parasites.

Des papillons endommagés par des ravageurs.
Image : Laura Smyk © Musée canadien de la nature

Dans la nature, ces créatures contribuent à décomposer la matière organique mais, dans un musée, elles causent des dégâts parfois irréparables aux spécimens. Or la moindre miette de pain ou parcelle de nourriture constitue un appât pour ces animaux. Si on laisse traîner de tels restes dans une galerie, il y a fort à parier qu’ils ne seront pas perdus pour tout le monde!

Et une fois que ces parasites se sont introduits dans une galerie, les problèmes commencent : quand ils auront consommé la nourriture qui les a attirés, ils se laisseront peut-être tenter par quelques spécimens de l’exposition. Et ceux d’entre eux qui ne s’attaquent pas aux spécimens, comme les fourmis, les araignées ou les mouches, peuvent devenir eux-mêmes une source alimentaire pour les ravageurs que nous CRAIGNONS le plus.

Un spécimen de chauve-souris de l’espèce Myotis yumanenesis endommagé par des parasites.

Une chauve-souris de l’espèce Myotis yumanenesis mangée par des parasites.
Image : Laura Smyk © Musée canadien de la nature

Voilà pourquoi nous appliquons certaines mesures de lutte contre les animaux nuisibles au Musée canadien de la nature. Avant qu’un spécimen ne soit exposé ou replacé dans les collections, il séjourne à une température de – 40 °C pendant une semaine dans un de nos énormes congélateurs, puis il est soigneusement inspecté. La congélation des objets sujets à infestation permet de tuer tout éventuel parasite, même sous forme de larve.

Les portes d’énormes congélateurs dans un corridor du Musée.

Un séjour dans les énormes congélateurs du Musée, réglés à une température de – 40 °C, permet de tuer tout éventuel parasite, même sous forme de larve. Image : Laura Smyk © Musée canadien de la nature

Une autre mesure consiste à demander aux visiteurs de s’abstenir de manger dans les galeries. En se conformant à cette règle simple, ces derniers contribuent à préserver les spécimens pour les générations à venir.

Il n’est jamais bon d’avoir des parasites dans un musée, mais il est impossible d’en être totalement exempt. Aussi a-t-on adopté un programme de lutte intégrée contre les parasites qui comprend notamment la pose de pièges dans tout l’édifice. Peut-être en avez-vous repéré un pendant votre visite!

Un piège englué dans lequel on voit quelques insectes capturés.

Un des pièges englués qui nous permettent de contrôler les parasites dans le Musée.
Image : Laura Smyk © Musée canadien de la nature

À titre de techniciennes de conservation, nous suivons le nombre des différents insectes et rongeurs vivant dans l’Édifice commémoratif Victoria. Une de nos tâches consiste à inspecter les pièges régulièrement et à surveiller nos colocataires indésirables. Et vous pouvez nous y aider!

Aucun aliment et aucune boisson ne sont permis dans les galeries. Les seules exceptions concernent nos événements spéciaux et, dans ces cas-là, notre équipe de location exerce un contrôle rigoureux! Veuillez manger dans les aires prévues à cet effet (cafétéria, salles de repas, terrasse) et jeter les ordures et les restes de nourriture dans les endroits appropriés. Merci de votre aide. Nous l’apprécions grandement!

Pour de plus amples renseignements sur la lutte contre les animaux nuisibles au Musée canadien de la nature, communiquez avec Laura Smyk : lsmyk@mus-nature.ca.

Cet article, publié dans Collections, Expositions, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Non, rien à manger et à boire pour les parasites!

  1. Préservons notre patrimoine contre ces parasites destructeurs!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s