À la recherche de lamproies dans les Territoires du Nord-Ouest

Après de nombreux mois de préparation, mon collègue Noel Alfonso et moi-même nous apprêtons à partir dans les Territoires du Nord-Ouest pour y collecter des lamproies, ces vertébrés sans mâchoires aux allures de poisson. Cette expédition s’inscrit dans un projet de recherche financé par le Musée canadien de la nature en vue de mieux comprendre l’évolution des lamproies de l’Arctique.

Alexander Naseka, Noel Alfonso et Claude Renaud.

L’équipe qui prendra part au voyage (de gauche à droite) : Alexander M. Naseka, Noel Alfonso et Claude Renaud. Image : Brian Coad © Musée canadien de la nature

Notre collègue Alexander M. Naseka de l’Institut de zoologie de l’Académie des sciences de Russie, à Saint-Pétersbourg, nous accompagnera dans cette expédition de trois semaines.

Le but de ce voyage de terrain est de collecter, dans des rivières à proximité du Grand lac des Esclaves, deux types de lamproies : l’une qui, une fois adulte, se nourrit de poissons et que l’on qualifie de parasite; l’autre qui ne mange plus à l’âge adulte (non parasite).

Une lamproie de l’espèce Lethenteron alaskense.

Voici l’image obtenue par balayage (scan) d’une lamproie non parasite de l’espèce Lethenteron alaskense. C’est une des espèces que nous tenterons de collecter durant notre voyage. Cette image accompagnait la description originale de l’espèce par Vladykov et Kott parue en 1978 dans Biological Papers of the University of Alaska.

Nous tenterons de répondre à de nombreuses questions. Les larves des deux types de lamproies vivent pendant plusieurs années au fond des rivières, mais elles n’ont jamais été décrites adéquatement. On a signalé la présence de l’espèce non parasite (dont les adultes ne se nourrissent pas) dans une rivière (Martin) et celle de l’espèce parasite dans quatre cours d’eau (Harris, Hay, des Esclaves et Mackenzie). Nous comparerons les larves sur le plan morphologique et moléculaire pour tenter de cerner d’éventuelles différences.

Carte schématique et partielle des Territoires du Nord-Ouest montrant les environs du Grand Lac des esclaves. Cinq points rouges indiquent les endroits où les chercheurs collecteront des lamproies.

Cette carte partielle des Territoires du Nord-Ouest montre les endroits où nous collecterons des lamproies.

Il est beaucoup plus difficile de capturer des adultes, car ils ne se rassemblent que pour se reproduire dans des zones graveleuses au courant modéré. Nous serons là au moment où on a signalé la période de frai et nous espérons pouvoir en capturer.

Nous arriverons tous les trois à Yellowknife le 20 juin. Pendant trois semaines, nous parcourrons plus de 2000 kilomètres en camion pour aller aux cinq cours d’eau où des lamproies ont été collectées il y a 40 ans. Nous espérons pouvoir en faire autant cette année (voir la carte).

Nous commencerons par les rivières Martin et Harris près de Fort Simpson, nous continuerons vers la rivière Hay à proximité de la localité du même nom, puis suivrons la rivière des Esclaves autour de Fort Smith, près de la frontière avec l’Alberta. Nous terminerons avec le fleuve Mackenzie non loin de Fort Providence.

Ne manquez pas nos blogues dans quelques semaines!

Cet article, publié dans Animaux, Eau, Recherche, Sur le terrain, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour À la recherche de lamproies dans les Territoires du Nord-Ouest

  1. Ping : Recherche dans les Territoires du Nord-Ouest : Le matériel? Quel matériel? | Le blogue du Musée canadien de la nature

  2. Ping : Collecter des lamproies dans la rivière Martin, aux Territoires du Nord-Ouest | Le blogue du Musée canadien de la nature

  3. Ping : Science de cuisine… Collecte de lamproies à la rivière Hay dans les Territoires du Nord-Ouest | Le blogue du Musée canadien de la nature

  4. Ping : Mission accomplie pour les scientifiques à la recherche de lamproies dans les Territoires du Nord-Ouest | Le blogue du Musée canadien de la nature

  5. Ping : Sous la glace Arctique : Je croyais que c’était des vers! | Le blogue du Musée canadien de la nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s