Compétence et bonne humeur : L’équipe de l’expédition botanique dans l’Arctique 2012

Retournez dans l’Arctique cet été grâce au Musée canadien de la nature! Cette semaine, Paul Sokoloff vous présente l’équipe du Musée qui participe présentement à une expédition d’un mois sur la rivière Soper, à l’île de Baffin au Nunavut.

Après l’itinéraire et la nourriture (c’est là une priorité toute personnelle!), un des aspects les plus importants d’une longue expédition en territoire éloigné, c’est la composition de l’équipe. Cette année, elle réunit un éventail de compétences spécialisées et complémentaires, plus d’expérience de terrain que ne pourrait contenir un avion Twin-Otter et une passion sans borne pour le travail dans l’Arctique.

Puisque nous passerons au moins deux semaines et demie sans autre compagnie que nous-mêmes, il est préférable de bien s’entendre. Et c’est fort heureusement le cas! Voici celle et ceux qui prennent part à l’expédition botanique 2012 du Musée canadien de la nature.

Jeff Saarela

Un homme assis dans un canot sur l’eau, avec une colline en arrière-plan.

Jeff Saarela dépose un instant son aviron à l’approche du campement du parc national Tuktut Nogait dans les Territoires du Nord-Ouest. Image : Lynn Gillespie © Musée canadien de la nature.

Chef de l’expédition 2012 à la rivière Soper, Jeff Saarela, Ph.D., est aussi le spécialiste des monocotylédones. Il identifie donc les graminées, les carex et les joncs que l’équipe collecte sur le terrain. Et savez-vous quel est son groupe de musique préféré ? Les « Rush ». Cela veut justement dire jonc en anglais, mais c’est une pure coïncidence, j’en suis sûr!

Au Musée, il est un de nos principaux chercheurs des projets de code-barres génétique et de création d’une flore arctique. Il fait appel aux spécimens de l’herbier et aux séquences d’ADN pour mettre en évidence la diversité de l’Arctique.

Jeff est aussi notre technophile attitré. Il s’est équipé de suffisamment de sacs étanches pour transporter sa liseuse numérique, son iPad, son caméscope, son appareil-photo… Et c’est lui qui nous tient informé du déroulement de l’expédition dans Twitter (#arcticflora).

Lynn Gillespie

Une femme debout dans un bosquet de saules.

Lynn Gillespie en train de collecter des plantes dans un fourré de saules à l’île Victoria dans les Territoires du Nord-Ouest. Image : Jeffery Saarela © Musée canadien de la nature

Lynn Gillespie, Ph.D., a beaucoup fréquenté l’Arctique canadien. Elle rapporte de chacun de ses voyages une nouvelle somme de connaissances sur la flore de différentes régions. Elle est coauteure de la flore de l’archipel Arctique canadien publiée en 2007 et une des principales botanistes du projet actuel de flore arctique.

Au cours de cette expédition, la chercheure concentre son attention sur les
dicotylédones (à peu près tout à part les graminées, les carex, les lis, etc.). Je suis sûre qu’on la trouvera souvent dans la tente de travail en train d’examiner à la loupe un spécimen qui pose problème.

Et si elle ne travaille pas, elle est sûrement en train de choisir un thé parmi les délicieuses variétés qu’elle a apportées.

Roger Bull

Un homme debout parmi des dunes de sable.

Roger Bull inspecte les dunes de sable près du lac Big à l’île Victoria dans les Territoires du Nord-Ouest. Image : Jeffery Saarela © Musée canadien de la nature

Ornithologue de formation, Roger Bull coordonne maintenant le laboratoire ADN du Musée. Devenu botaniste à force d’expérience, c’est la personne qui sait tout faire sur le terrain : c’est à lui que l’on fait appel pour identifier un oiseau ou pour savoir comment nettoyer le régulateur d’un réchaud de camping. Grâce à son sens de l’organisation, nous sommes assurés que les activités quotidiennes sur la toundra se dérouleront comme prévu.

De plus, son talent de photographe nous permet de revenir chaque année avec des centaines de photos magnifiques. Enfin, Roger nous gâte avec les succulents plats déshydratés qu’il prépare avant chaque expédition (les ananas séchés sont mes préférés!).

Paul Sokoloff

Un homme portant une casquette de baseball, assis sur la toundra.

Paul Sokoloff sur la toundra de l’île Victoria, dans les Territoires du Nord-Ouest. Image: Roger Bull © Musée canadien de la nature

Et puis, il y a moi, le membre le plus récent de l’équipe. Ce sera mon deuxième voyage dans l’Arctique avec le Musée, le premier étant la très réussie expédition à l’île Victoria en 2010 dans les Territoires du Nord-Ouest.

Au Musée, je partage mon temps entre l’identification des spécimens, les analyses génétiques, l’élaboration du site Web du projet de flore arctique et des activités de vulgarisation. Sur le terrain, mon rôle est surtout technique (traitement des spécimens, travail au campement, collection, etc.). En botanique, je m’intéresse en particulier aux papilionacées.

Cette année, je serai le plus souvent possible derrière la lentille de mon caméscope pour prendre des vidéos que nous utiliserons pour présenter notre recherche de façon amusante et attrayante.

Suivez l’Expédition botanique 2012 dans l’Arctique :

Cet article, publié dans Arctique, Plantes et algues, Sur le terrain, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s