Un cadeau des Fêtes pour notre aquarium du Pacifique

Quelques semaines nous séparent encore des Fêtes, pourtant l’excitation est à son comble au Musée : nous venons de recevoir quelques cadeaux de Noël. Non, il ne s’agit ni de jeux électroniques ni de jouets dernier cri, mais d’un beau « paquet » de créatures vivantes venu tout droit de la côte ouest. C’est la première fois depuis la réouverture du Musée en 2010 que nous accueillons de nouveaux pensionnaires dans notre aquarium du Pacifique qui se trouve à l’entrée de la Galerie Eau bleue RBC.

Des animaux marins dans un aquarium.

Un gros plan du réservoir contenant tous les animaux trop gros de l’aquarium du Pacifique : étoiles de mer, anémones et rascasses. Le Musée entend envoyer ces spécimens dans un aquarium de la région où ils auront plus d’espace pour se mouvoir. Image : Sarah McPherson © Musée canadien de la nature

Les familiers du Musée connaissent le magnifique aquarium représentant un bassin de marée du Pacifique. Mais beaucoup des créatures qu’il contient sont devenues trop grosses pour demeurer dans ce réservoir. Stuart Baatnes, un de nos techniciens en soins aux animaux, espère pouvoir les transférer à un aquarium des environs où ils trouveront une place convenant mieux à leur taille. En attendant, ils ont été retirés de l’exposition et séjournent dans un réservoir.

Des boîtes de carton ouvertes sur un chariot.

Nos spécimens juvéniles de la côte du Pacifique encore dans leur emballage. Image : Sarah McPherson © Musée canadien de la nature

Bien sûr, on a empaqueté ces animaux vivants dans de grands bassins d’eau salée bourrés de cryosacs afin de les maintenir au frais. Même si beaucoup d’entre eux arborent des couleurs vives qui évoquent les coraux tropicaux, ces animaux du Pacifique affectionnent une eau avoisinant les 9 ou 10°C. Le transfert de l’emballage à l’aquarium devait donc se faire très rapidement. Comme beaucoup de nous après un long voyage, ces créatures étaient extrêmement stressées.

Stuart et son équipe travaillent normalement très tôt le matin, avant l’ouverture du Musée. Ils prodiguent leurs bons soins à tous les spécimens vivants et nettoient les aquariums et les terrariums.

Une astérie soleil, Crossaster papposus.

Une astérie soleil aussi appelée crachat d’amiral, Crossaster papposus. Image : Sarah McPherson © Musée canadien de la nature

Mais comme les précieux colis sont arrivés tard dans la journée, le transfert a dû s’effectuer alors que la galerie était pleine de visiteurs. J’ai été très heureuse d’avoir été sollicitée pour suivre cet heureux événement tout en donnant un coup de main et en répondant aux questions du public.

Comme il s’agit d’animaux prélevés dans la nature, nous ne sommes jamais certains de ce que nous recevrons. On a d’abord dressé une liste des animaux que l’on souhaitait obtenir. On l’a fait approuver par le comité des soins aux animaux du Musée puis envoyée à un plongeur autorisé de la Colombie-Britannique. Mais il arrive bien sûr que celui-ci ne puisse trouver tous les animaux demandés.

Un aquarium contenant plusieurs animaux marins. Des flèches pointent vers des anémones coralliennes rouges, Corynactis californica, et un Crytochiton stelleri.

L’aquarium contient maintenant des anémones coralliennes rouges, Corynactis californica, (flèche de gauche) et un Crytochiton stelleri (flèche de droite). Image : Sarah McPherson © Musée canadien de la nature

Stuart et moi avons été heureux de trouver plusieurs espèces demandées que le Musée n’avait pas exposé depuis très longtemps, comme les splendides anémones coralliennes rouges, Corynactis californica, le Crytochiton stelleri, les stichées, Stichaeidae sp., et l’astérie soleil aussi appelée crachat d’amiral, Crossaster papposus.

Les visiteurs peuvent dès maintenant admirer toutes ces créatures et bien d’autres. Ils ne pourront toutefois pas voir le chiton géant qui était trop gros pour l’aquarium et qui repose en ce moment dans un réservoir.

Un crabe décorateur, Oregonia gracilis, est accroché par une patte à un contenant en plastique qui flotte dans un aquarium remplis d’animaux marins.

Après leur long périple, ces crabes décorateurs, Oregonia gracilis, n’ont qu’une hâte : explorer leur nouveau milieu. Image : Sarah McPherson © Musée canadien de la nature

En installant les petites bêtes dans leur nouvelle demeure, Stuart m’a expliqué que la vie dans l’aquarium pourrait bien être perturbée. Après cet exténuant voyage, les animaux étaient sûrement affamés. Stuart prévoyait les nourrir rapidement, mais certains d’entre eux pourraient ne pas attendre le repas…

Et de fait, sa prédiction s’est réalisée quelques minutes plus tard. Une des comatules, Florometra sp., une espèce qui n’a encore jamais été exposée au Musée, s’est tout de suite sentie à l’aise dans l’aquarium et a approché de trop près une grande anémone verte, Anthopleura xanthogrammica, qui avait un petit creux. Heureusement la nouvelle venue s’en est tirée vivante mais avec des pattes raccourcies.

Cette même anémone semble mal intentionnée envers les nouveaux arrivants, puisqu’elle a eu maille à partir avec le crabe Chorilia longipes. Armée de ses nématocystes (des tentacules urticants et collants), l’anémone devait faire face aux redoutables pinces du crabe. Les deux belligérants s’en sont sortis avec plus de peur que de mal.

Bataille entre une grande anémone verte, Anthopleura xanthogrammica, et un crabe Chorilia longipes.

Une bataille s’est déclarée entre la grande anémone verte (encore elle) et un crabe Chorilia longipes. Il s’agit d’une réaction fréquente lorsqu’on intègre de nouveaux spécimens dans un aquarium. Image : Sarah McPherson © Musée canadien de la nature

Je n’ai pas tous les jours l’occasion de contempler de si près et de manipuler de tels animaux. Et ces petits moments inattendus sont pour moi une autre raison d’aimer mon travail.

J’ai adoré mon expérience avec Stuart et mon interaction avec les visiteurs. J’ai pu découvrir un aspect peu visible du travail dans un musée. J’espère que j’aurai encore l’occasion de « bloguer » sur les animaux vivants du Musée!

Cet article, publié dans Animaux vivants du Musée, Éducation, Expositions, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s