Les catastrophes naturelles : parer à toute éventualité

La Nature déchaînée est sur le point de fermer après avoir été sept mois à l’affiche au Musée. Un des enseignements à retenir de cette exposition sur les catastrophes naturelles est de se préparer avant que le pire ne survienne! Amy Jarrette de Sécurité publique Canada, partenaire du Musée pour la présentation de cette exposition à Ottawa, vous en dit plus long sur le sujet.

Si vous n’avez pas encore visité La nature déchaînée au Musée canadien de la nature, faites-le cette semaine avant sa fermeture! Mes enfants et moi-même avons énormément apprécié notre récente visite. Les petits ont adoré le simulateur d’ouragans et nous nous sommes tous éclatés, littéralement, en provoquant différents types d’éruptions volcaniques en appuyant sur un bouton.

Un homme et une fille regardent des écrans vidéo avec des animations de volcans.

Parmi les activités interactives de La nature déchaînée figurent les simulations d’éruptions volcaniques.
Image : Martin Lipman © Musée canadien de la nature

Dimanche prochain, coïncideront la dernière journée de l’exposition et le début de la 18e édition de la Semaine de la sécurité civile. Les deux événements mettent en évidence la puissance de mère Nature et la nécessité de se préparer aux intempéries et autres situations d’urgence… au cas où vous auriez besoin d’un rappel après un hiver à Ottawa! Voilà pourquoi l’élaboration d’un plan d’urgence est le thème de cette année.

À titre de responsable de la campagne Préparez-vous de Sécurité publique Canada, je travaille de concert avec des partenaires comme la Croix Rouge du Canada et d’autres organisations de première ligne pour sensibiliser la population à la nécessité de se préparer. Et en tant que mère de deux jeunes enfants, je mesure bien l’utilité d’un plan d’urgence.

Photo d’un éclair dans un ciel nocturne au-dessus d’une forêt en feu près de Kelowna, en Colombie-Britannique.

Un éclair sillonne le ciel nocturne de Kelowna en Colombie-Britannique alors que des forêts brûlent en 2009.
Image: Dennis Dudley © Environnement Canada

Un plan permettra à toute la famille de savoir quoi faire en cas d’urgence. Par exemple, votre famille ne sera pas nécessairement réunie quand une catastrophe surviendra. Grâce au plan d’urgence, vous pourrez convenir d’un point de rencontre si vous ne pouvez venir à la maison ou devez évacuer les lieux où vous vous trouvez. Pensez à un endroit sécuritaire comme un centre communautaire, une bibliothèque ou une école.
En élaborant un plan et en en discutant avec vos proches, vous gagnerez du temps et aborderez les situations d’urgence plus calmement.

Cette vidéo provenant de Préparez-vous.ca a suscité la conversation et comme elle ne dure que trois minutes, elle a capté l’attention de mes enfants.

Nous avons ensuite parcouru le site Préparez-vous, ressource fort utile qui fournit les principales étapes à suivre en cas d’urgence, comme une consigne simple à observer en cas de tremblements de terre.

Il est peu probable que ma famille fasse l’expérience des catastrophes décrites dans La nature déchaînée, mis elle pourrait un jour faire face à de graves intempéries. Voilà pourquoi, il importe de constituer une trousse d’urgence comme celle conseillée dans Préparez-vous.ca.

Un sac à dos et une boîte de plastique transparent contenant des articles d’urgence.

Rassurez votre famille avec une trousse d’urgence.
Image: © Sécurité publique Canada

Des articles comme une lampe de poche, une radio et des aliments non périssables peuvent être d’un grand secours pendant une situation d’urgence. Demandez aux enfants et aux autres membres de la famille de participer à la constitution de la trousse. Et quand vous ne savez plus quoi offrir à quelqu’un qui a tout ou presque, pensez à un de ces articles, une radio-météo par exemple.

Pendant cette Semaine de sécurité civile, prenez un moment pour consulter Préparez-vous.ca. Ce n’est peut-être pas aussi enlevant qu’un simulateur d’ouragan, mais cela vous aidera à parer à toute éventualité et à rester serein.

Texte traduit de l’anglais

Cet article, publié dans Expositions, La nature déchaînée, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s