Une précieuse collection scientifique fait son entrée au Musée

« Enfin », me suis-je exclamé quand j’ai reçu la précieuse cargaison en provenance de Terre-Neuve que j’attendais depuis trois semaines. Mais soudain mon niveau de stress est monté d’un cran à la pensée que je passerai les prochains mois, et probablement  davantage, à extraire, classer et enregistrer cet immense corpus de matériel scientifique.

Étagères chargées de bocaux contenant des spécimens marins.

Une des onze étagères originales de la collection Steele avant leur empaquetage et leur transport au Musée. Image : Jean-Marc Gagnon © Musée canadien de la nature

Mais laissez-moi tout reprendre du début. À quelques semaines de mon départ pour St. John’s à Terre-Neuve, où je devais rendre visite à mon fils et à ma fille, j’ai reçu un appel de John Green, professeur à la retraite à l’université Memorial. Après avoir échangé quelques nouvelles (nous ne nous étions pas revus depuis presque 10 ans!), John m’informa du décès de son collègue et ami Don Steele et du fait que ce professeur était propriétaire d’une collection d’invertébrés marins dont la famille devait se départir.

Je connaissais assez bien M. Steele puisque j’ai effectué mon Ph.D. à Memorial il y a quelques décennies, au moment où celui-ci et son épouse y étaient d’actifs chercheurs.   Ils ont tous deux consacré plus de 30 années à étudier la plupart des invertébrés marins et particulièrement les petits crustacés appartenant au groupe des amphipodes.

Sachant que j’assisterai au mariage de ma fille à St. John’s à la fin de juin, je réservai une journée pour me rendre à l’université. J’y rencontrai le professeur Green qui me conduisit au lieu où était conservée la collection. Là, le fils de M. Steele (Sean) et sa belle-fille (Wendy) nous décrivirent la situation. Ce qui suit est le début d’une aventure que je ne suis pas prêt d’oublier…

Quatre livres de la bibliothèque du professeur Steele.

Voici quelques vieux ouvrages provenant de l’immense bibliothèque personnelle du professeur Steele. Ici, les quatre volumes de l’ouvrage de Georges Cuvier (1817) : Le règne animal. Image : Jean-Marc Gagnon © Musée canadien de la nature

Essayez de vous imaginer : deux bureaux relativement spacieux avec des étagères tapissant les murs presque jusqu’au plafond remplies de livres, d’invertébrés (séchés ou en bocaux) et autres articles comme des microscopes, de l’équipement d’échantillonnage et même un obus de canon. Il était évident que M. Steele était un collectionneur passionné d’objets … hétéroclites. Ayant des affinités avec lui, j’avais envie de dire « oui, je prends tout ».

Il y avait de nombreuses choses intéressantes, mais certains livres ont particulièrement attiré mon attention. Parmi les centaines de volumes (des manuels spécialisés en taxonomie, mais aussi ce qui semblait être les œuvres complètes de Margaret Atwood), j’ai repéré d’anciens livres de biologie datant de la fin du XVIIIe siècle ou du début du XIXe. J’étais émerveillé.

Heureusement, pour faciliter l’évaluation de la collection d’invertébrés, qui était finalement le but de ma visite, Sean et Wendy avaient passé quelques jours à faire du rangement et à me déblayer une voie pour accéder aux collections. Comme dans le cas des livres, j’avais sous-estimé le nombre de spécimens. Ce n’est que plus tard, après avoir examiné mes photos, que j’ai évalué la taille de la collection à quelque 2 400 bocaux et flacons.

Un bocal contenant des spécimens de crustacés dans des flacons.

Un bocal (parmi des centaines) contenant des flacons de spécimens collectés par le professeur Steele au cours de sa carrière à l’université Memorial de Terre-Neuve. Ces flacons contiennent de nombreux spécimens de crustacés amphipodes de l’espèce Gammarus duebeni, commune dans l’Atlantique Nord. Image : Jean-Marc Gagnon © Musée canadien de la nature

Je devais alors prendre une décision difficile : que faire avec cette collection. L’aide d’un collègue du musée provincial de Terre-neuve-et-Labrador The Rooms, qui est venu voir la collection après mon appel, m’a conforté dans mon sentiment : cette collection possédait un grand intérêt scientifique et devait être conservée. Mais qui pouvait s’en charger ?  Une chose était certaine, The Rooms ne pouvait la recevoir. Comme la collection contenait principalement des crustacés, le Musée canadien de la nature était le meilleur site d’accueil, puisqu’il détenait déjà une importante collection et une équipe de recherche active en cette matière. Ce nouveau matériel ne manquerait pas de combler les lacunes dans les espèces vivant autour de Terre-Neuve.

J’ai alors procédé à la prise en charge officieuse de la collection et planifié son emballage et son transport à l’édifice des collections et de la recherche à Gatineau. Mais l’organisation logistique de ce déménagement en quelques jours seulement a été tout un exploit. Comme je devais quitter St. John’s un jour plus tard, je n’ai malheureusement pas pu participer à l’emballage.

Vos voulez connaître la suite ? Lisez mon prochain blogue qui racontera l’empaquetage, le transport et le classement de cette importante collection qui deviendra ainsi accessible aux chercheurs.

A propos Jean-Marc Gagnon

Curator, Invertebrate Section, Canadian Museum of Nature. Conservateur, Division des invertébrés, Musée canadien de la nature. President, Society for the Preservation of Natural History Collections (2010-2012) (www.spnhc.org)
Cet article, publié dans Collections, Recherche, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une précieuse collection scientifique fait son entrée au Musée

  1. Ping : Partie 2 – Une précieuse collection scientifique fait son entrée au Musée | Le blogue du Musée canadien de la nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s