Qui brille ainsi dans le noir?

Ils sont ici! Les spécimens vivants de l’exposition Bioluminescence : Quand la nature s’illumine, qui ouvrira ses portes le 3 mai, sont arrivés. Parmi ces curiosités figure un lot de poissons « lampes de poche », Anomalops katoptron.

Un poisson « lampe de poche », Anomalops katoptron, dans un aquarium.

Un poisson « lampe de poche », Anomalops katoptron. Image : © FMNH\L. Smith and AMNH\J. Sparks

Le poisson « lampe de poche » est unique en son genre. C’est un petit poisson de mer qui, vous l’aurez deviné, fabrique sa propre lumière. Sous ses yeux se trouvent des organes bioluminescents de la taille d’un pois. Ceux-ci contiennent des bactéries symbiotiques, qui luisent dans l’obscurité de leur habitat naturel : les fonds océaniques.

Un aquarium sans eau.

Les premières étapes de la préparation des aquariums avant d’y placer les spécimens. Image : Angela Desjardins © Musée canadien de la nature

Deux poissons clowns dans un aquarium.

Des poissons clowns. Image : Angela Desjardins © Musée canadien de la nature

Pour abriter nos nouveaux pensionnaires, nous avons rempli un réservoir de près de 380 litres (100 gallons) d’eau salée, il y a déjà plusieurs semaines. Nous y avons ajouté des roches « vivantes » (des morceaux de coraux où nichent des micro organismes marins), des escargots vivants et quelques poissons clowns afin d’accélérer la croissance de bactéries et d’algues bénéfiques.

Une fois qu’on a commandé les poissons, il faut attendre un certain temps avant de les recevoir. Les poissons lampes de poche ne sont collectés que pendant la nouvelle lune, au large du Japon, alors que de grands bancs se rapprochent de la surface. Cela augmente les chances de capturer la trentaine de spécimens dont nous avions besoin.

Après la collecte, les poissons ont été envoyés à Los Angeles, en Californie, où ils ont séjourné quelques jours dans un réservoir. Une occasion pour eux de s’acclimater tout en étant placés en observation, pour détecter des signes de stress ou de maladie. Les spécimens ont ensuite été placés dans des sacs individuels opaques (pour les protéger de la lumière) remplis d’eau de mer. Ils ont ensuite été transportés par avion jusqu’à Ottawa.

Des boîtes de carton empilées sur un chariot.

Des boîtes de spécimens de poissons vivants nouvellement arrivés. Image : Angela Desjardins © Musée canadien de la nature

Le poisson lampe de poche est extrêmement sensible à la lumière. La moindre exposition est cause de stress et peut tuer ses bactéries bioluminescentes. Il faut donc maintenir le réservoir et la pièce aussi obscurs que possible et travailler sous une lumière ultraviolette.

Un homme tient un sac de plastique rempli d’eau et contenant un poisson, sous un éclairage ultraviolet.

Le technicien des spécimens vivants, Stuart Baatnes, examine un sac de poissons lampes de poche sous un éclairage ultraviolet. Image : Angela Desjardins © Musée canadien de la nature

Nous avons rapidement ouvert les boîtes à leur arrivée au Musée. Les 30 spécimens étaient tous vivants et en bonne santé. Nous avons placé les sacs individuels dans l’eau de l’aquarium pendant une dizaine de minutes, afin que les poissons s’acclimatent doucement. Puis nous avons ajouté graduellement de l’eau de l’aquarium dans les sacs durant encore 10 minutes. Les poissons étaient ensuite prêts à explorer leur nouvel habitat.

Les poissons lampes de poche se sont accoutumés facilement à leur nouvel environnement, dévorant allègrement des artémies (petits crustacés) et autres petits délices jusqu’à quatre fois par jour.

Les visiteurs du Musée pourront admirer les poissons lampes de poche dès le 3 mai, alors qu’ouvrira l’exposition Bioluminescence : Quand la nature s’illumine. Dans les stations « Moments brillants » disséminés dans tout le Musée, ils découvriront une myriade d’autres spécimens luisants, notamment des scorpions, des champignons et des coraux.

Texte traduit de l’anglais.


Ces poissons lampes de poche nagent dans tous les sens alors qu’on les nourrit dans le noir. Vidéo : Angela Desjardins © Musée canadien de la nature

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s