Les campeurs nature se font très VOYANTS!

Quelle superbe saison inaugurale! Les Camps Nature étaient amusants, uniques et renfermaient autant d’enseignements scientifiques que nous pouvions caser en une semaine!

Des carnets forment des taches claires sous une lumière ultraviolette.

Du plaisir garanti avec nos « Moments brillants »! Même les carnets des campeurs brillent sous la lumière spéciale de cette station aménagée dans la Galerie des mammifères. Image : Pamela Kirk © Musée canadien de la nature

En plus de donner des occasions de découvrir nos expositions permanentes et spéciales en profondeur (telles que Bioluminescence et la Tourte voyageuse), les campeurs ont participé à des programmes quotidiens pour leur permettre d’explorer les coulisses et s’approprier la science naturelle à l’œuvre au musée. Nous avons nourri les poissons en compagnie de notre technicien en soins animaliers, nous avons examiné des oiseaux avec des éducateurs du musée, nous avons couru dehors au soleil (et parfois à la pluie), le tout en mélangeant avec bonheur les apprentissages et les divertissements!

Un jeune garçon prépare un moule de trilobite.

Les activités touche-à-tout, comme la préparation d’un moule de trilobite, ouvrent une fenêtre sur le monde naturel pour les jeunes campeurs. Image : Laurel McIvor © Musée canadien de la nature

Il y avait quatre différents thèmes pour les camps tout au long de l’été. Le camp « Dinosaures et fossiles » a permis de fabriquer des moules de fossiles, le camp « Bioluminescence » a permis d’extraire de la chlorophylle et d’explorer la différence entre la fluorescence et la bioluminescence, le camp « Animaux du Canada » a permis de disséquer des pelotes de hibou, enfin un de nos camps « L’Arctique » a reçu la visite spéciale de l’ichtyologue Noel Alfonso!

Deux jeunes filles dissèquent des boulettes de régurgitation d’un hibou.

Disséquer les boulettes de régurgitation d’un hibou permet d’en apprendre davantage sur sa diète. Image : C. W. Clark © C. W. Clark

Chaque semaine, tous les campeurs ont eu la chance de participer à notre Troc-nature. Ils ont apporté leurs propres trésors naturels et ont été notés (selon la qualité du spécimen, la justesse de l’identification et toute note d’observation, recherche ou présentation supplémentaire), puis ont troqué leur spécimen avec d’autres. Cette activité a fait fureur! Selon un enfant de dix ans : « J’ai vraiment aimé le Troc-nature parce que j’ai pu troquer des articles chouettes pour des choses encore plus chouettes ». Nombre de campeurs sont déjà retournés au musée pendant le week-end pour faire d’autres échanges et raconter leurs vacances d’été.

Une note comportant le texte manuscript suivant : I liked when we did the Trading Post.

Une note d’un jeune campeur indiquant (en anglais) qu’il a aimé l’activité du Troc-Nature. Image : Laura Sutin © Musée canadien de la nature

Parmi les autres points forts pour les campeurs, on trouve la chance d’explorer chacune des galeries du musée, de découvrir notre salle de classe extérieure et s’y amuser et de se lier d’amitié avec d’autres amoureux de la nature. Le personnel des Camps Nature a eu la satisfaction de susciter des « ahhhh » d’émerveillement auprès des campeurs, de partager leur excitation d’apprendre et de constater la satisfaction et le sentiment de fierté qu’ils éprouvaient en terminant une expérience, un bricolage ou une tâche particulière.

Aux dires d’un campeur : « La meilleure chose aujourd’hui était l’expérience où on a écrasé une fraise, on y a ajouté un liquide et on a pu voir du vrai ADN ». Peut-on imaginer plus chouette que ça ?!

Les Camps Nature ont été une expérience fabuleuse pour les campeurs, notre personnel des camps et les très nombreux bénévoles qui sont venus aider. Forts de cette réussite, nous avons très hâte de développer cette idée et de la faire grandir!

Huit enfants et leur moniteur s’amusent à faire des sauts sur le terrain ouest du Musée.

En plus de faire des expériences, des projets et des bricolages, les jeunes campeurs ont profité du soleil pour s’amuser sur le terrain du Musée. Image: Laurel McIvor © Musée canadien de la nature

Texte traduit de l’anglais.

Cet article, publié dans Éducation, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s