Bioluminescence : l’univers des larves luisantes… et du mystérieux Gollum

Depuis le jour où j’ai découvert les vers luisants durant un séjour en Nouvelle-Zélande, et après en avoir vu en vedette dans notre exposition Bioluminescence, j’avais hâte de visiter les cavernes de Waitomo. C’est là qu’on trouve une abondance de larves luisantes. Elles suspendent leurs filaments gluants au-dessus de la rivière de la caverne pour capturer les insectes qui en émergent, attirés par la lumière qui émane des larves.

Rideau argenté de filaments gluants de larves luisantes.

La larve luisante de la Nouvelle-Zélande, Arachnocampa luminosa, passe la plus grande partie de sa vie à l’état de larve, mangeant des insectes empêtrés dans ses filaments gluants, ou d’autres larves luisantes si elles s’en approchent trop. L’adulte ressemble à un moustique, n’a pas de bouche et ne vit que quelques jours, assez pour s’accoupler, se disperser et pondre des oeufs. Image : gracieuseté de Waitomo Glowworm Caves

Le nom maori des cavernes Waitomo est dérivé de « wai », qui signifie eau, et « tomo », qui signifie entrée ou trou. Elles ont été découvertes par le chef maori local Tane Tinorau et l’arpenteur anglais Fred Mace en 1887. Ils naviguaient sur la rivière avec un radeau de lin quand ils ont pénétré dans la caverne, éclairés par leurs chandelles.

Entrée d’un canal dans la caverne.

Un canal dans lequel les explorateurs se sont aventurés pour découvrir l’univers des larves luisantes. Image : gracieuseté de Waitomo Glowworm Caves

Les larves luisantes émettent une lumière bleu argenté qui crée des motifs pointillés sur le plafond. En-dessous d’elles, elles suspendent des filaments magnifiques mais mortels pour leurs proies qui ressemblent à des colliers de billes.

Visiteurs dans un petit bateau admirant la voute étoilée de la caverne.

Les larves luisantes produisent leur propre lumière pour attirer des proies peu soupçonneuses, ce qui crée un éclairage féérique au plafond. Image : gracieuseté de Waitomo Glowworm Caves

L’ambiance à l’intérieur des cavernes est surréaliste, avec des milliers de douces lumières qui scintillent au plafond et le suintement de la caverne qui tombe en ploucs irréguliers dans la rivière. Le réalisateur Peter Jackson a enregistré les sons à cet endroit pour empreindre la caverne de Gollum, dans le film Le Hobbit, de cette même ambiance troublante.

Filaments gluants devant des rochers peu éclairés.

Sombre, mystérieux, l’endroit a inspiré la création du refuge du monstrueux Gollum.
Image : gracieuseté de Waitomo Glowworm Caves

En visite aux cavernes après avoir assisté à une conférence à Auckland, j’ai découvert qu’on y trouvait autre chose que des larves luisantes. En effet, Tane Tinorau a poursuivi ses découvertes en mettant au jour un niveau supérieur rempli de chambres et de catacombes ornées de stalactites dorées. La « Cathédrale » a une si bonne acoustique qu’on l’utilise pour des concerts souterrains.

Chemin sous une majestueuse cathédrale de pierres.

La « Cathédrale » est une caverne sèche au-dessus de la caverne des larves luisantes. Elle a acquis son revêtement de calcaire il y a 30 millions d’années lorsqu’elle était plongée sous l’eau. L’activité géologique et volcanique a soulevé le réseau de cavernes. L’eau de pluie s’introduit par des fissures pour entraîner la formation de stalactites. Une stalactite s’allonge en moyenne de 1 centimètre cube tous les 100 ans. Image : gracieuseté de Waitomo Glowworm Caves

En 1990, le gouvernement de la Nouvelle-Zélande a restitué les cavernes et les terres environnantes aux descendants de Tane Tinorau, dont bon nombre mènent les visites guidées.

Grand trou dans la pierre.

Un puits de calcaire d’une profondeur de 16 m sculpté par une chute d’eau montre des couches de calcaire formées à partir d’un ancien fond marin. Image : gracieuseté de Waitomo Glowworm Caves

Lorsque vous visiterez l’exposition Bioluminescence, plongez-vous dans l’ambiance de la réplique d’une caverne de larves luisantes et imaginez que vous dérivez lentement sous la voûte avec comme unique bruit le lent goutte à goutte du suintement rupestre. Apercevez-vous Gollum qui vous épie au bout du tunnel?

Texte traduit de l’anglais.

Cet article, publié dans Animaux, Sur le terrain, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s