Prix Inspiration Nature : quelle soirée !

Meg Beckel au podium.

La présidente-directrice générale du musée Meg Beckel aux prix Inspiration Nature, qui ont été décernés le 5 novembre 2014 au Musée. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

Le mois dernier, j’ai participé avec fierté à une célébration exceptionnelle à notre musée : une soirée pour reconnaître, au moyen des premiers prix Inspiration Nature, des personnes et des organisations qui font superbement preuve de créativité, d’innovation et d’avant-gardisme. Elles font toutes une différence dans notre compréhension du monde naturel et l’appréciation que nous en avons.

Vue panoramique des invités assis aux tables avec Meg Beckel au podium.

Le décor est planté alors que Meg Beckel donne le coup d’envoi des prix Inspiration Nature le 5 novembre. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

C’est une mission que nous, en tant que musée national d’histoire et de sciences naturelles du Canada, accomplissons depuis 150 ans, que ce soit par la création de nouvelles galeries et d’expositions, la collaboration avec des partenaires pour créer des programmes qui engagent et inspirent les gens ou la contribution de connaissances par l’entremise de nos collections nationales, recherches scientifiques et expertise.

Le scientifique du musée André Martel, Ph. D., debout derrière une table pour montrer des moules aux nombreux visiteurs lors des Portes ouvertes.

André Martel, Ph. D., discute de ses recherches sur les moules lors des Portes ouvertes en 2013—une des nombreuses façons dont le musée favorise une appréciation du monde naturel. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

Depuis que le musée a conçu et instauré ces premiers prix annuels, la dernière année a été marquée par une agitation fiévreuse. Nous avons été ravis de recevoir 34 nominations au printemps dernier et je sais que notre jury n’a pas eu la tâche facile pour sélectionner les finalistes et déclarer les lauréats. Nos partenaires des médias nationaux, le Walrus et le Globe and Mail, ont permis de créer un intérêt médiatique afin de recueillir des candidatures et faire connaître les finalistes. Nous comptons miser sur la réussite de cette année pour lancer notre prochain appel de candidatures au début de 2015.

La membre du jury Shelley Ambrose debout près du podium tenant une sculpture.

La membre du jury Shelley Ambrose, rédactrice en chef du Walrus, tient la sculpture Lishman d’un iceberg, qui est décernée aux lauréats. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

Mais avant d’en arriver là, je voudrais faire quelques remarques sur certains des finalistes et lauréats qui ont su établir des standards élevés pour de futures candidatures.

Les prix de 2014 ont été décernés à Alana Krug-MacLeod, une adolescente de Saskatoon qui milite en faveur d’actions pour contrer le changement climatique ; Mylène Paquette de Montréal, une aventurière des mers qui se porte à la défense de la conservation du milieu marin ; Evergreen, un organisme à but non lucratif basé à Toronto qui permet aux enfants du centre-ville d’avoir accès à la nature ; Éco Héros de Woodbridge en Ontario, un organisme qui enseigne la conservation de la faune aux écoliers ; enfin Cascades inc. de Kingsey Falls dans les Cantons de l’Est du Québec, une entreprise pionnière dans le recyclage des produits de papier.

Le lauréat Hugo d’Amours, de Cascades inc., prononce une allocution au podium pendant que Meg Beckel et l’animateur Ivan Semeniuk observent la scène.

Hugo d’Amours, de Cascades inc., accepte le prix dans la catégorie Entreprises pendant que l’animateur Ivan Semeniuk, du Globe and Mail, et la présidente du musée Meg Beckel observent la scène. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

La lauréate dans la catégorie Individus Mylène Paquette donne la main au membre du jury Geoff Green après l’annonce de sa victoire.

L’aventurière Mylène Paquette salue le membre du jury Geoff Green après l’annonce de sa victoire dans la catégorie Individus. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

Nous avons produit des vidéos pour souligner leurs réalisations. Ils sont tous une source d’inspiration et méritent de recevoir ces prix, mais ils ne représentent que la pointe de l’iceberg…

Songez que dans la catégorie Jeunes à elle seule, les finalistes en lice avec Alana Krug-Macleod comprenaient notamment Hannah Alper de Toronto, une éco-blogueuse et conférencière en motivation, Olivia Clement d’Ottawa, une collectrice de fonds et militante pour la conservation des ours polaires, et Miranda Anderson de Belcarra en Colombie-Britannique, qui tourne des films environnementaux. Le plus remarquable est leur jeune âge : deux ont onze ans, une a quinze ans et la dernière dix-sept.

Alana Krug-Macleod tient un appareil-photo et se penche sur le bord d’un navire lors d’un voyage en Antarctique.

La lauréate dans la catégorie Jeunes Alana Krug-Macleod, ici en voyage en Antarctique avec l’organisme Students on Ice, était parmi quatre finalistes exceptionnels. Lee Narraway © Students on Ice.

Et un coup d’œil aux finalistes adultes nous révèle une étonnante diversité de choix de carrière et de compétences : le biologiste Christian Artuso, de l’organisme Étude d’oiseaux Canada, a été reconnu pour ses efforts visant à créer un atlas des oiseaux du Manitoba ; l’entrepreneur David Katz, de Port Moody en Colombie-Britannique, a fondé une entreprise novatrice, Plastic Bank, qui aide à réduire la pollution tout en fournissant un revenu à des gens dans des pays en développement ; enfin l’artiste Charmaine Lurch qui, par son travail avec l’organisme Inner City Angels à Toronto, s’est inspirée du monde naturel dans son plus récent projet axé sur l’importance des abeilles dans nos écosystèmes.

Photo de groupe des lauréats, membres du jury et finalistes qui ont assisté au gala de remise des prix.

Après la cérémonie, les lauréats, membres du jury et finalistes qui ont assisté au gala de remise des prix partagent un moment ensemble sur le grand escalier du musée. Martin Lipman © Musée canadien de la nature.

Il y a tant d’histoires inspirantes, et je n’ai même pas abordé les organismes à but non lucratif ! Je vous encourage à lire sur ceux-ci et sur tous les finalistes en lice pour ces prix inauguraux.

Peut-être connaissez-vous une entreprise, un individu, un jeune ou un organisme à but non lucratif qui mérite d’être candidat pour un futur prix Inspiration Nature ? Parlez-nous-en et surveillez le prochain appel de candidatures en 2015.

Cet article, publié dans Éducation, Événements, Inspiration Nature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s