En pension au château

Après l’incendie qui ravagea les édifices du Parlement, il y a tout juste 100 ans aujourd’hui, le Musée devint le siège du gouvernement du Canada et il le demeura quatre ans.

Le feu, qui s’était déclaré dans la salle de lecture du Parlement le 3 février 1916, détruisit l’édifice du Centre et tua sept personnes.

Le ministre et l’administrateur général des Travaux publics ne perdirent pas de temps pour trouver un nouveau site pour le Parlement. Ils visitèrent le Musée peu après 23 h le même jour et formulèrent leurs recommandations au premier ministre Robert Borden vers minuit.

La Chambre des communes au Musée.

La première session du 13e Parlement dans l’amphithéâtre du Musée en 1918. Assis près du fond, on remarque le premier ministre Sir Robert Borden à gauche et le libéral Sir Wilfrid Laurier à droite. Le Parlement du Canada a adopté 485 lois alors qu’il était hébergé au Musée, notamment :

  • Loi modifiant la Loi de la tempérance du Canada
  • Loi portant autorisation de lever un impôt de guerre sur certains revenus
  • Loi des élections en temps de guerre
  • Loi assurant une indemnisation dans le cas des employés de Sa Majesté ayant été tués ou blessés dans l’exercice de leurs fonctions
  • Loi conférant le droit de vote aux femmes.

Image : Bibliothèque et Archives Canada PA-22433 © Domaine public

Les préparatifs en vue d’accueillir le Parlement au Musée s’effectuèrent à la vitesse de l’éclair, comme l’illustre la liste suivante des actions prises dès le lendemain matin de l’incendie, après que le personnel eut été averti de la situation à 10 h.

Vendredi 4 février 1916
Midi :

  • On avait installé les systèmes de courrier et de téléphone et deux bureaux de télégraphie.
  • On avait déménagé les expositions de paléontologie des vertébrés de l’aile est.
  • On avait monté une bibliothèque de journaux pour les membres du Parlement dans le hall de la tour.
  • On avait retiré les expositions d’archéologie et d’entomologie de l’aile ouest.

15 h :
La Chambre des communes siégeait dans l’amphithéâtre du Musée, complètement réaménagé avec un trône et une galerie de la presse.

16 h :
On avait emballé l’exposition de minéraux de l’aile ouest pour y installer le Sénat du Canada.

Moins de 24 heures après l’incendie, le Musée était devenu le nouveau siège du gouvernement.

Dimanche 6 février
12 h :
La salle de zoologie était vidée pour servir de bureaux aux membres de la Chambre des communes.

Lundi 7 février
Midi :

  • L’aile ouest était vidée de ses expositions de géologie et de minéralogie en vue d’accueillir le Sénat.
  • On avait préparé des bureaux pour la presse, pour le personnel chargé des comptes rendus officiels des débats de la Chambre des communes et pour d’autres employés dans l’aile ouest.

Minuit :
Les expositions de paléontologie des invertébrés de l’aile est étaient emballées et déménagées.

Mardi 8 février
Le Sénat se réunissait à 8 h dans sa nouvelle salle située dans l’aile ouest.

La galerie.

Salle de paléontologie des invertébrés en 1913, juste après l’ouverture du Musée au public. Tous les spécimens, y compris ceux qui étaient rangés sous les vitrines, ont dû être emballés rapidement et déménagés ailleurs. Image : Bibliothèque et Archives Canada C-65590 © Domaine public

L’édifice du Musée fut officiellement désigné comme le nouveau siège du Parlement par le gouverneur général à 11 h, le lundi 7 février, moins de 87 heures après le début de l’incendie.

Un véritable record de vitesse par rapport aux déménagements récents ! Lors de celui des années 1990, le personnel a emballé les collections du Musée (plus grandes, il est vrai) pendant au moins une année.

L’idée d’un édifice consacré à un musée couvait depuis longtemps. Déjà en 1894, la Commission géologique du Canada réclamait un tel espace pour ses expositions et ses travaux. Mais le gouvernement prévoyait plusieurs autres utilisations pour un tel édifice, comme d’y abriter la Cour suprême, la Cour de l’Échiquier, la Galerie nationale, une exposition de poissons, la Société royale du Canada et les archives du ministère de l’Agriculture.

Finalement, la Commission géologique et son Musée finirent par l’emporter et occupèrent presque toute la place; la Galerie nationale du Canada obtint un espace temporaire dans l’aile est. (Chronologie historique complète).

Il a dû être difficile de renoncer à cet édifice pour lequel on s’était battu si fort et de fermer les expositions quelques années à peine après leur ouverture au public.

Le Sénat du Canada dans le Musée.

Le Sénat siégeant au Musée. Image : Bibliothèque et Archives Canada C-22916 © Domaine public

Sur les 140 employés de la Commission, plus de 70 déménagèrent dans des édifices de la rue Wellington et 60 restèrent au Musée.

La cohabitation des parlementaires et du personnel de la Commission resté au Musée a sans doute demandé quelques ajustements. Charles M. Sternberg, un des premiers collecteurs de fossiles, rappelle une anecdote dans cet enregistrement audio. (Le fichier audio d’entrevues avec C.M. Sternberg est une gracieuseté du musé de paléontologie Royal Tyrrell).


Sternberg raconte une anecdote amusante : un membre du Parlement qui avait trouvé un pou dans son bureau avait fait demander à Sternberg si cela venait de son laboratoire de dinosaures. Le chercheur lui répondit par la négative d’une façon quelque peu condescendante.

Mais la Commission et le Musée connurent des difficultés plus sérieuses. L’évacuation d’urgence causa la perte de spécimens et de données et il fallut plusieurs années avant de pouvoir utiliser les collections pleinement; certains articles ne furent jamais retrouvés. La division d’anthropologie cessa temporairement son travail de terrain. On installa une petite bibliothèque temporaire au 221 rue Wellington. On continua de déplacer des collections bien après le déménagement initial.

Après le départ du Parlement en 1920, tout ne redevint pas comme avant. La Commission ne fut pas réunifiée complètement. Le laboratoire de minéralogie et la division de la distribution demeurèrent dans des édifices différents. On donna à la Galerie nationale l’ancienne salle d’exposition de paléontologie des vertébrés, de sorte que la Commission géologique manquait encore d’espace d’exposition. Le rédacteur en chef du Canadian Mining Journal écrivit en 1920 que cela témoignait du peu d’intérêt que suscitaient les travaux de la Commission géologique.

Il y eut aussi des répercussions à long terme de ce déménagement. En 1917, on déménagea physiquement la collection d’entomologie dans un autre édifice et on la transféra administrativement au ministère de l’Agriculture. Contrairement à toutes les autres collections d’histoire naturelle qui ont été transférées au Musée quand la Commission géologique et le Musée national du Canada devinrent des entités séparées en 1927, la collection nationale des insectes du Canada demeura sous la responsabilité du ministère de l’Agriculture et l’est encore aujourd’hui. Le Musée national des sciences naturelles (aujourd’hui Musée canadien de la nature) n’a commencé à constituer sa propre collection d’entomologie qu’au milieu des années 1980.

Cortège funéraire de Sir Wilfrid Laurier.

Sir Wilfrid Laurier est mort le 17 février 1919. Sa dépouille a été exposée en chapelle ardente au Musée. On voit ici la procession funéraire quitter le Musée le 22 février 1919. Image : Bibliothèque et Archives Canada C-7213 © Domaine public

À votre prochaine visite au Musée, rendez-vous dans la rotonde pour entendre les échos de ces débats parlementaires depuis longtemps oubliés.

Regardez notre vidéo : Le Parlement brûle en 1916 – le gouvernement reprend ses travaux le lendemain au Musée.

Texte traduit de l’anglais.

Cet article a été publié dans Histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s