À la recherche de diatomées « urbaines » à Vancouver : Partie 2

Voici la suite de mon blogue sur mes vacances familiales en décembre 2015 dans la région de Vancouver, en Colombie-Britannique. Ce voyage a été l’occasion de collecter des échantillons de diatomées d’eau douce, puisque je suis bénévole pour Paul Hamilton au laboratoire de diatomées (à Gatineau, au Québec) du Musée canadien de la nature. Je poursuis en décrivant les meilleurs sites de collecte et quelques exemples de diatomées des 20 échantillons recueillis au total.

Parc Stanley – Lost Lagoon

Mes enfants Sheila et David m’ont une fois de plus aidé, cette fois au parc Stanley et à West Vancouver. Au parc Stanley, nous avons prélevé des échantillons dans le très pittoresque lac Lost Lagoon ainsi que dans le ruisseau qui s’y déverse à l’ouest.

Collage : Deux adultes devant un cours d’eau, et une diatomée.

Sheila et David Holmes au Lost Lagoon dans le parc Stanley. L’échantillon prélevé contenait Gyrosigma accuminata (l’espèce cible dimension : 95 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Collage : Un plan d’eau et une diatomée.

Au parc Stanley, un groupe de canards dans le ruisseau Lost Lagoon qui se jette à l’est du lac. Un échantillon contenait Stauroneis cf gracilis (dimension : 85 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Parc Stanley – Lac Beaver

Le lac Beaver se trouve près du centre du parc Stanley. Il est drainé par un ruisseau qui coule vers l’est dans la dense forêt de l’inlet Burrard. Le sentier Ravine suit le ruisseau. On a collecté des échantillons dans les deux plans d’eau.

Collage : Un plan d’eau et une diatomée.

Au parc Stanley, le lac Beaver près du centre du parc, avec une hutte de castors. La diatomée est Gomphonema insigne (dimension : 38 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Collage : Un plan d’eau et une diatomée.

Au parc Stanley, le ruisseau Beaver Lake coule à l’est. Il part du lac et traverse une forêt dense. La diatomée est Brachysira serians (dimension : 85 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

West Vancouver – Fleuve Capilano

Un tournant erroné dans le parc Stanley nous a conduits sur le fameux pont Lion’s Gate et à West Vancouver et North Vancouver. Cela nous a donné l’occasion de collecter des échantillons dans ces deux villes.

Collage : Un plan d’eau et une diatomée.

Vue sur le pont Lion’s Gate et le parc Stanley à partir de la rive de West Vancouver du fleuve Capilano. La diatomée est Cocconeis placentula (dimension : 35 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Burnaby – Ruisseau Still

Une journée pluvieuse, j’ai pris le SkyTrain vers le sud-est de Burnaby où, selon la carte, se trouvaient quelques lacs et ruisseaux. Une fois au-dessus du sol, le SkyTrain donne l’impression de se promener en avion à basse altitude. De la station de Sperling-Burnaby Lake, j’ai traversé un pont piétonnier au-dessus d’une voie ferrée et rejoint le sentier de vélo Sperling. Là, j’ai prélevé des échantillons dans le ruisseau Still et dans des fossés de drainage le long du sentier et de l’avenue Sperling.

Collage : Un plan d’eau et une diatomée.

Le ruisseau Still où j’ai prélevé l’échantillon contenant la diatomée Aulacoseira ambigua (dimension : 48 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Fossés de l’avenue Sperling

Plus au sud, se trouvaient des fossés remplis d’eau des deux côtés de l’avenue Sperling ainsi qu’un marécage, autant d’endroits propices à la présence de diatomées.

Collage : Un ruisseau et une diatomée.

Le fossé le long de l’avenue Sperling au coin de la rue Roberts. Cette diatomée, Cymbopleura inaequalis (dimension : 65 μm), provient du fossé. La rue Roberts mène au lac Burnaby. Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Lac Burnaby

J’ai prélevé deux échantillons au lac Burnaby, le premier au pavillon Rowing. En raison du terrain marécageux et des trottoirs surélevés, j’ai pris un échantillon dans les herbes sur le rivage. J’ai collecté le deuxième près du sentier Southside dans un endroit plus accessible, où le fond se composait d’une riche boue noire, idéale pour les diatomées. Les deux échantillons du lac Burnaby contenaient de nombreuses diatomées de diverses espèces. C’étaient les meilleurs échantillons de mon voyage.

Collage : Un marais et une diatomée.

Collecté devant le pavillon Rowing, cet échantillon contenait la diatomée Gomphonema coronatum (dimension : 73 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

Collage : Un plan d’eau et une diatomée.

Le lac Burnaby, près du site où le deuxième échantillon a été prélevé. La diatomée est Eunotia tetraodon (dimension : 43 μm). Images : Joe Holmes © Musée canadien de la nature

J’ai fait un agréable voyage familial à Vancouver tout en effectuant une bonne collecte de diatomées. Je planifie d’y retourner pour recueillir des spécimens vivants et, si possible, pour me rendre à Victoria et à Mission. Sheila pourrait aussi nous envoyer des échantillons de diatomées vivantes au printemps ou à l’été à des fins d’analyse.

Texte traduit de l’anglais.

Cet article, publié dans Plantes et algues, Recherche, Sur le terrain, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour À la recherche de diatomées « urbaines » à Vancouver : Partie 2

  1. Ping : Sur les pas du pèlerin : la collecte de diatomées en Terre sainte | Le blogue du Musée canadien de la nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s