L’été, chacun a son rituel. Certains vont à la mer, d’autres se font bronzer sur leur terrasse. Notre équipe de botanistes, elle, mettra ses presse-plantes dans ses bagages et partira pour le Grand Nord comme elle l’avait fait en 2014 et en 2015, à la recherche de plantes arctiques.

Cette année, nous explorerons la collectivité d’Arviat (site en anglais), dont le leitmotiv touristique est « l’Arctique canadien accessible ». Et c’est finalement vrai : ce hameau de la baie d’Hudson est la localité continentale habitée la plus méridionale du Nunavut, à un court vol de Winnipeg.

Deux cartes. Une de l’Arctique et l’autre de la collectivité d’Arviat.
La collectivité d’Arviat se situe sur une petite péninsule de la côte occidentale de la baie d’Hudson (voir carte en médaillon). Le site proposé pour le parc territorial Nuvuk (approximativement dans le carré orange) occupe la moitié est de la péninsule. Image : © 2015, IBCAO, Landsat, Data SIO, NOAA, U.S. Navy, NGA, GEBCO; carte © 2015 Google (modifiée par P. Sokoloff)

Juste à côté d’Arviat se trouve l’aire proposée du futur parc territorial Nuvuk. Ce parc protègera une grande diversité d’habitats, comme des zones côtières, des étangs d’eau douce, une toundra arbustive, autant d’écosystèmes abritant un vaste éventail de plantes.

Cinq personnes sourient à la caméra.
L’équipe de terrain d’Arviat. De gauche à droite : Lynn Gillespie, Troy McMullin, Sam Godfrey, Geoff Levin et Paul Sokoloff. Image : Paul Sokoloff © Musée canadien de la nature

Cette année, l’équipe de terrain comprend la botaniste du Musée Lynn Gillespie, Ph. D., l’associé de recherche Geoff Levin, Ph. D., le lichénologiste Troy McMullin, Ph. D., l’étudiante de niveau supérieur Sam Godfrey, et moi-même. Nous projetons de cataloguer la diversité des plantes vasculaires et des lichens de Nuvuk afin de fournir aux gestionnaires du parc un inventaire exhaustif comme point de départ.

Un champ de fleurs blanches.
Les linaigrettes (Eriophorum sp.) se balancent au vent près d’Arviat, au Nunavut. Image : Mike Beauregard © Mike Beauregard (CC-BY-2.0)

Contrairement à la plupart des autres expéditions, nous logerons surtout dans la station de recherche de l’Institut de recherche du Nunavut (site en anglais) à l’extérieur d’Arviat. Cela nous donnera l’occasion de collaborer étroitement avec les autorités des parcs territoriaux et avec les membres de la collectivité. Nous aurons donc la chance inouïe d’échanger des connaissances avec les Nunavummiuts (le peuple du Nunavut).

Texte traduit de l’anglais.