Le virage numérique : une partie de l’impressionnante bibliothèque du Musée en ligne

par Roberto Lima et Teresa Neamtz

Deux femmes devant un étalage de livres rares.

Quelques-uns des livres rares de la bibliothèque du Musée exposés pendant notre journée portes ouvertes. Notre collection de livres rares comprend plus de 4000 monographies, manuscrits et périodiques antérieurs au XXe siècle, dont certains du XVIe, sur des sujets divers : expéditions, histoire naturelle, biologie, sciences de la Terre. Image : John Davies, © Musée canadien de la nature

En tant que spécialiste de la bibliothèque du Musée canadien de la nature, nous souhaitons donner aux Canadiens et aux visiteurs du monde entier un plus grand accès à notre impressionnante collection. Et cela se fera non pas en mettant les livres dans les mains des gens mais plutôt en les rendant accessibles sur leur écran.

Voici pourquoi le Musée participe activement à l’élan mondial de numérisation.

Nous numérisons et photographions des documents importants de notre collection afin de les rendre accessibles sur Internet.

Notre projet de numérisation s’effectue en collaboration avec l’organisme Biodiversity Heritage Library. Il s’agit d’un consortium international de bibliothèques d’histoire naturelle qui numérise des documents rares dotés d’un intérêt historique sur la biodiversité en vue de les rendre accessibles gratuitement en ligne.

Avec l’aide de la stagiaire d’été Teresa Neamtz, nous avons accru la collection en ligne du Musée à environ 80 publications.

Une femme travaillant à un ordinateur.

Teresa Neamtz, stagiaire d’été dans le cadre du Programme de formation scientifique à la bibliothèque du Musée, corrige un fichier numérisé de la Biodiversity Heritage Library. Image : Roberto Lima © Musée canadien de la nature.

Nous procédons à la numérisation des publications avec un équipement modeste : un appareil photo numérique pour les livres volumineux ou fragiles et un scanneur à plat pour les autres.

Il faut des heures pour numériser, corriger et télécharger chaque livre. Nos ressources limitées ne nous permettent pas de mettre en ligne toute notre collection. Comment établir les priorités ?

Pour commencer, si une publication est déjà en ligne, nous ne refaisons pas le travail; nous nous concentrons plutôt sur les lacunes à combler. Par exemple, la majeure partie de la série Syllogeus a été numérisée par d’autres bibliothèques, donc nous nous contentons de numériser les volumes manquants.

Une page d’illustration de papillons réalisée à la main

Une illustration en couleur de papillons accompagnée de notes manuscrites, tirée de la publication du naturaliste du XIXe siècle Philip Henry intitulée Entomologia Terrae Novae. Image : Philip Henry Gosse, domaine public.

Ensuite, la numérisation est un excellent moyen de protéger les articles uniques ou fragiles, comme l’ouvrage du naturaliste du XIXe siècle Phillip Henry Gosse intitulé Entomologia Terrae Novae. En disposant d’une version numérique, on peut réduire la manipulation de l’original et s’assurer que ses précieuses informations ne seront pas perdues si l’original venait à se détériorer. La numérisation permet aussi de rendre les livres rares plus accessibles.

Finalement, le degré d’intérêt et l’utilité à long terme d’une publication sont deux critères que nous prenons en compte dans notre décision de numériser. Par exemple, The Native Flora of Churchill, Manitoba  [Flore indigène de Churchill au Manitoba] de H. J. Scoggan, datée de 1959, est encore en usage chez les botanistes du Musée. En numérisant cette flore, on permet à plusieurs chercheurs de la consulter en même temps.

Les botanistes peuvent également télécharger la publication sur une tablette et la consulter lors de leurs expéditions dans la toundra.

Cela prendra des années avant de réaliser complètement la bibliothèque en ligne de haute qualité du Musée.

En attendant, nous accueillons toujours avec plaisir dans notre bibliothèque les visiteurs en chair et en os qui souhaitent consulter les versions originales sur papier de nos publications scientifiques!

Texte traduit de l’anglais.

Cet article, publié dans Collections, Les outils du métier, Recherche, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s