Femmes de science : Quelles sont vos impressions?

Quel pourcentage de Canadiennes de 24 à 35 ans détiennent un diplôme universitaire dans un des domaines suivants : science, technologie, génie, mathématiques et sciences informatiques?

C’est l’une des questions que nous avons posées aux visiteurs dans le cadre de la soirée Science la nuit présentée plus tôt cette année en prévision de la nouvelle exposition du Musée Courage et passion : les femmes en sciences naturelles au Canada qui a ouvert en juillet. (Poursuivez la lecture pour connaître la réponse!)

À Science la nuit, mon portrait ainsi que celui de plusieurs collègues de sexe féminin de la section de paléobiologie ont fait partie du kiosque « Femmes de science », une mini-version de l’exposition actuelle mettant en vedette des Canadiennes inspirantes qui ont fait œuvre pionnière en sciences, comme Alice Wilson, Madeleine Fritz et Francis Wagner. Les légendes des photos ci-dessous donnent un aperçu des faits relatés.

Portrait d’Alice Wilson

En 1909, Alice Wilson (1881-1964) devient la première femme géologue à l’emploi de la Commission géologique du Canada. Malgré les nombreux obstacles qui se dressaient sur le chemin des femmes de science au début du 20e siècle, Mme Wilson a persévéré et est devenue la première femme élue membre de la Société royale du Canada. Image : Ressources naturelles Canada photo no 112040. Licence du gouvernement ouvert – Canada

Portrait de Madeleine Fritz

Madeleine Fritz (1896-1990) a étudié à McGill et à l’Université de Toronto pour devenir codirectrice de la paléontologie au Musée royal de l’Ontario. Elle a dirigé une recherche sur les bryozoaires
de l’Ordovicien (anciens organismes aquatiques ressemblant à des mousses) en Amérique du Nord et a ouvert la voie à de nombreuses femmes de science.
Image : Musée royal de l’Ontario

Frances Wagner, tenant un morceau de papier, entre deux hommes

Frances Wagner (1927-2016) a été la première femme à effectuer de nombreuses expéditions sur le terrain aux côtés de ses collègues masculins pour recueillir des carottes de minéraux en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse, dans les Territoires du Nord-Ouest et dans l’archipel Arctique. C’est une pionnière de la micropaléontologie, l’étude des fossiles microscopiques. Elle a été chef de file de cette discipline, très innovante à l’époque. Image: Pêches et Océans Canada

Nous nous sommes aussi demandé : comment les visiteurs perçoivent-ils le rôle des femmes dans les disciplines scientifiques aujourd’hui?

Pour le savoir et pour amorcer la discussion, nous leur avons posé des questions et leur avons notamment demandé quel était, selon eux, pourcentage de jeunes canadiennes de 24 à 35 ans détenant un diplôme universitaire dans un des domaines suivants : science, technologie, génie, mathématiques et sciences informatiques .

Même si notre enquête-maison était loin d’être scientifique, elle a fourni des résultats intéressants : les visiteurs avaient tendance à sous-estimer le nombre de détentrices d’un diplôme universitaire lié aux sciences. Autre point intéressant : les réponses ne variaient presque pas en fonction du sexe du répondant.

En moyenne, les participants évaluaient à 38 % la proportion de détentrices de diplômes en sciences et technologie. Or, selon les données de 2011 de Statistiques Canada, les femmes de 25 à 34 ans représentent 59 % des diplômés en sciences.

Les résultats des répondants étaient plus près de la réalité en ce qui concerne les mathématiques et les sciences informatiques : l’estimation était de 25 % alors que le pourcentage réel est de 30 %. C’est dans le domaine du génie que les répondants ont eu l’estimation la plus juste : 24 %, alors que le taux de Statistiques Canada est de 23 %.

Un mur rempli de notes manuscrites

Au kiosque « Femmes de science » de la soirée Science la nuit, les participants ont rempli un mur de papillons autocollants contenant leurs réponses à la question : Pourquoi importe-t-il que les deux sexes soient également représentés dans les disciplines scientifiques? La plupart d’entre eux évoquaient l’idée qu’une représentation égale des deux sexes permettrait de maximiser l’innovation, la créativité et la compétitivité dans ces domaines. Image : Marisa Gilbert, © Musée canadien de la nature.

On pourrait tirer plusieurs conclusions de ces résultats, mais je pense qu’ils ont permis de mettre en lumière une perception qui se révèle exacte : l’étude des sciences demeure dominée par les hommes dans les universités. Les hommes continuent d’être mieux représentés dans les sciences, ce qui est le cas depuis toujours dans toutes les disciplines scientifiques.

Mais la situation change lentement. Selon le rapport 2017 du CRSNG intitulé Les femmes en science et en génie au Canada, le pourcentage de femmes (sur le nombre total d’étudiants) obtenant un baccalauréat en sciences naturelles et en génie au Canada s’est accru de 7,1 % (passant de 31,6 % à 38,7  %) de 1992 à 2014. Au niveau de la maîtrise, la hausse était de 8,5 % (de 27,4 % à 35,9 %) et au doctorat, de 11,1 % (de 20,2 % à 31,3 %) sur cette même période de 22 ans.

Un dessin d’enfant.

Au kiosque « Femmes de science » de la soirée du Musée Science la nuit, on a sollicité la participation des enfants qui devaient faire un dessin de scientifique. Un enfant de cinq ans l’a représenté tenant un microscope et une loupe.

Même si elle apparaît faible, cette progression est un signe positif. J’espère qu’en mettant en évidence ces progrès et en faisant connaître d’inspirantes femmes de science du passé, qui bien souvent n’ont pas été reconnues à leur juste valeur, nous pourrons inciter davantage de filles à entrer dans le monde fascinant de la science!

 

Texte traduit de l’anglais.

Cet article, publié dans Histoire, Inspiration Nature, Recherche, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s